Une création en six jours de 24h ?

Ou : Education chrétienne et la vision biblique du monde

Voir aussi le guide d’étude de la bible (semaine du 18 au 24 octobre 2020)

maxresdefault

La doctrine de la création est également fondamentale pour toute éducation chrétienne. Tout ce que nous croyons en tant que chrétiens, tout, repose sur la doctrine de la création en six jours. La Bible n’a pas commencé par une déclaration sur l’expiation, ni sur la loi, ni sur la croix, ni sur la résurrection, ni sur la seconde venue. Non, elle a commencé par une déclaration sur Dieu en tant que Créateur, car aucun de ces autres enseignements n’a de sens en dehors de la réalité de Dieu en tant que Créateur.

Par conséquent, une fois encore, une vision biblique du monde doit souligner l’importance de la doctrine de la création. Cet accent devient lui aussi très important, car l’enseignement a dû faire face à un assaut de plein fouet au nom de la science. L’évolution, des milliards d’années de vie qui évolue lentement par petits bonds, tout à fait par hasard, a pratiquement détruit la foi en la Bible pour des millions de personnes.

Il est difficile d’imaginer un enseignement plus contraire à la Bible et à la foi chrétienne en général que l’évolution. C’est pourquoi l’idée que l’évolution peut d’une manière ou d’une autre être mise en harmonie avec la doctrine biblique de la création est encore pire que l’évolution athée. Cela ne peut pas se faire, non sans se moquer de la Bible et de la foi chrétienne en général. – source

Toute éducation chrétienne doit être enracinée et fondée sur la Parole de Dieu, et tout enseignement contraire doit être rejeté (source). Regardons maintenant de plus près ce que la bible dit quant à une création en six jours de 24h.

Le monde, fut-il créé en six jours de 24h ?

Il est vrai que dans la bible, le mot « yôm » (« jour » en hébreux) peut prendre plusieurs signification. Cependant, ce sera toujours le contexte qui va nous expliquer la signification de « yôm ». Pour comprendre la signification du mot « jour » dans le récit de la création, nous allons nous appuyer sur les indices suivants :

A) Dans le récit de la création, le mot “jour” est toujours accompagné d’un chiffre

Genèse 1, v. 5 – Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.

  1. 8 – …ce fut le second jour.
  2. 13 – …ce fut le troisième jour.
  3. 19 – …ce fut le quatrième jour.
  4. 23 – …ce fut le cinquième jour.
  5. 31 – …ce fut le sixième jour.

Dans l’ancien testament, « yôm » est utilisé des centaines de fois accompagné d’un chiffre

(1er, 2ème, 3ème … jour). Chaque fois, le texte parle d’un jour ordinaire, d’un jour littéral. De plus,

il n’existe aucun exemple indiquant que « yôm » accompagné d’un nombre pourrait signifier une longue période[1].

B) Chaque jour est bien défini (« Soir et Matin »)

Genèse 1, v. 5 – Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.

  • verset 8 – il y eut un soir, et il y eut un matin (le 2ème jour)
  • verset 13 – il y eut un soir, et il y eut un matin
  • verset 19 – il y eut un soir, et il y eut un matin
  • verset 23 – il y eut un soir, et il y eut un matin
  • verset 31 – il y eut un soir, et il y eut un matin (le 6ème jour)

La plupart des gens sont d’accord qu’« un soir » plus « un matin » égale un jour, un jour de 24h.

La bible ne dit pas « il y eut dix soirs, et il y eut dix matins : ce fut le premier jour »

C) Genèse 1:14

« Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années;… »

Au milieu du récit biblique, le Créateur marque bien la différence entre saisons, jours et années !

Cela nous démontre que leur durée n’est pas la même.

Si c’était à vous de rédiger le récit de la création, de sorte que tout le monde comprenne facilement que les jours de la création sont des jours ordinaires, que changeriez-vous dans Genèse 1 ?

La réponse est « rien ».

D) La semaine de 7 jours

L’an, le mois et le jour sont tous fondés sur les astres. Par contre, le rythme d’une semaine de 7 jours ne nous provient pas des astres. La meilleure explication pour la semaine de 7 jours est qu’elle nous vient directement de la semaine de la création ! La bible nous parle d’une création (littérale) en 7 jours!

Avec ce que nous venons de voir, il est impossible que le mot « jour » dans le récit de la création corresponde à une longue période. Cela est en accord avec l’idée suivante :

« Les géologues prétendent trouver dans la terre elle-même les preuves que celle-ci serait beaucoup plus ancienne que ne le dit la narration mosaïque. … Ce raisonnement a induit un grand nombre de croyants à adopter l’enseignement selon lequel les jours de la création seraient des périodes d’une longueur incalculable. »Patriarches et Prophètes, Ch 9 – La semaine primitive, Ellen White

[1]              Newman, R. and Ecklemann, H., Genesis One and the Origin of the Earth, Baker Book House, Grand Rapids, Michigan, p. 61, 1977. Il s’agit d’une concession intéressante, puisque Newman rejette l’idée que les jours de Genèse 1 correspondent à des journées de 24 heures.

Les idées ci-dessus sont un extrait de l’article « Le chrétien et la création de l’univers ».

« La Bible dit qu’Adam a été créé le 6ème jour. S’il a vécu le 6ème et le 7ème jour, puis est mort à 930 ans, et si chaque jour durait 1000 ans ou des millions d’années, nous sommes devant un problème insoluble. Le 4ème jour ( Genèse 1 v 14 à 19 ), nous avons la comparaison des jours et des nuits, des jours et des années. Si le mot jour ne veut pas dire un jour ordinaire, alors cette comparaison est insensée. Ces jours étaient-ils de 24 heures ? Certainement ! » – Source

Voir aussi les liens suivants :

En français

English links

Publié dans English, Lire une prédication, Prédication adventiste | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les adventistes et le 22 octobre

Aussi : Le président de l’Église appelle les adventistes à vivre selon l’idéal de Dieu pour son peuple des temps de la fin

Ou : 1844 – fin des 2300 soirs et matins

Ou : Pour connaître son identité, mieux vaut connaître son passé (par ex. tout ce qui concerne l’année 1844)

Ou : L’identité adventiste

« Et il me dit: Jusqu’à deux mille et trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. » – Daniel 8.14

« Deux mille trois cents soirs et matins…” Cette déclaration (est) la base et la colonne centrale de la foi adventiste. » – Ellen White, Tragédie des siècles, début du ch. 23

Les premiers adventistes attendaient le retour de Jésus pour le 22 octobre 1844. Que s’est-il passé à l’époque ? C’est le film suivant (documentaire produit par l’église adventiste) qui répond à cette question : Dites-le au monde ! Vous pouvez le diffuser dans votre église – pour ceci, veuillez suivre les instructions sur le site dédié

Selon les calculs de William Miller, le Christ devrait revenir le 22 octobre 1844. « Toujours lucide et prudent, Miller s’opposa au fanatisme que provoquait l’enthousiasme de certains. Ce 22 octobre, près de cent mille personnes attendirent avec foi l’évènement. Un historien, John B. Mc Master, estima que près d’un million de personnes sur les dix-sept que comportaient les Etats-Unis, accordèrent leur faveur au mouvement, dont pas loin d’un millier de pasteurs. Mais le 22 octobre, ce fut la GRANDE déception. Le Christ attendu avec tant de foi, ne revint pas. Le 10 novembre 1844, par une déclaration officielle faite à Boston, les responsables reconnurent leur erreur quant à l’interprétation de l’évènement, sans remettre en cause la chronologie ou le calcul. » source

tellD’ailleurs, quel est le grand parallèle entre la première église (celle des apôtres) et la dernière église (celle de la fin des temps) ? Ils attendaient le roi ! – Les disciples attendaient que Jésus se fasse proclamer roi (sur terre) – et ils furent tellement déçu lorsqu’ils virent Jésus sur la croix… En ce qui concerne les millérites / les adventistes : Eux aussi, ils attendaient le roi (pour qu’il vienne les chercher). Et grand miracle : Chacun des deux mouvements a survécu une grande déception. Pour moi, le fait que les deux aient survécu une déception énorme, c’est un signe que Dieu leur a donné du courage, que Dieu était avec eux. Normalement, après une grande déception, on abandonne.

Dites-le au monde (film officiel – pourquoi pas le projeter dans votre église ?)

Apocalypse 10:8-10 – Que devait faire Jean avec le petit livre? Quel serait le goût de ce livre dans sa bouche et de quelle manière son estomac l’apprécierait-il?

    1. Prend-le et _________le.
    2. Il fut dans ma bouche _________comme _________
    3. Mes entrailles furent _________

NOTE: Le petit livre d’Apocalypse 10 est le livre de Daniel. En ce qui concerne le mouvement du chapitre 10 cela signifie que ceux et celles qui y participent seront tellement passionnés et excités en découvrant les prophéties de Daniel descellées qu’ils voudront le « manger ». Le fait de comprendre ces prophéties sera une expérience douce comme le miel. Leur excitation se transforme pourtant en une amère déception. Répétons-le : Cette grande déception était prédite par la prophétie. Autrement dit, elle était prévue par Dieu. Par conséquent, personne ne devrait être étonné que les premiers adventistes sont passés par un choc, par une énorme déception.

En ce qui concerne le calcul de Miller, même ceux qui n’étaient pas d’accord avec son interprétation ont dû admettre que le calcul était correct. Voici ce qu’a écrit le Dr Georges Bush, professeur d’hébreu et de langues orientales à l’Université de New York, …  Lire la suite

Publié dans Réflexion (de la lecture) | Tagué , , | 2 commentaires

Comment réduire vos risques de démence et de maladie d’Alzheimer

Le 28 septembre 2020 | Loma Linda, Californie, États-Unis

Photo de Trang Doan sur Pexels.com

Aux Etats-Unis, la maladie d’Alzheimer est la cinquième cause de décès chez les adultes de plus de 65 ans. Cette maladie, qui affecte les parties du cerveau qui contrôlent la réflexion, le langage et la mémoire, peut diminuer considérablement la capacité d’une personne d’accomplir des tâches de la vie quotidienne.

Selon le Dr Warren Boling, directeur du département de neurochirurgie du Centre de santé de Loma Linda (LLUH pour Loma Linda University Health), les experts découvrent constamment des facteurs qui peuvent réduire les risques de développer la maladie d’Alzheimer.

« Certains facteurs de risque (…) sont davantage maîtrisables, comme l’alimentation, l’exercice et le sommeil. » Voici cinq astuces afin de réduire le risque de démence :

1. L’alimentation

Une alimentation favorisant les végétaux (sans viande et produits laitiers) peut prévenir la démence. Les experts encouragent la consommation de légumes à feuilles vertes, de baies, de céréales complètes (pain complet, riz complet etc.), de légumineuses, de noix et d’huile d’olive. Les aliments qui ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes (= les fruits et légumes) aident à préserver la santé du cerveau.

2. L’exercice

Quant à l’activité physique, il s’agit idéalement de combiner l’exercice cardiovasculaire et l’entraînement musculaire. On peut commencer par des activités comme la marche ou la natation. Les exercices d’équilibre sont également essentiels à la santé cérébrale (faire attention si on a des os fragiles).

3. La dépression et l’isolement social

De nombreuses études ont démontré que la solitude pouvait accélérer le déclin cognitif et augmenter les risques de démence. Sortez de chez vous, rencontrez des gens, allez à l’église – même en cas de pandémie.

4. La cigarette

La cigarette peut augmenter de manière considérable les risques de développer la maladie d’Alzheimer. Elle augmente aussi les risques de problèmes cardiaques, qui peuvent mener à des AVC (accidents vasculaires cérébraux), autre facteur de risque de la démence.

5. Le sommeil

Les études suggèrent que bien dormir la nuit pourrait favoriser la santé du cerveau. Le sommeil est réparateur pour le corps entier. Un adulte devrait dormir 8h chaque nuit.

Bonne nuit ! – Source

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Soyez prêts ! Jésus revient bientôt ! (Ted Wilson)

Aussi (message du 10 octobre 2020) : Le président de l’Église appelle les adventistes à vivre selon l’idéal de Dieu pour son peuple des temps de la fin

Message du 2 octobre 2020

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Bonjour, mes amis. Comme vous le savez, nous vivons une époque très étrange et inhabituelle. Au cours de ces derniers mois, nous avons connu de nombreuses crises, les unes après les autres, d’une manière sans précédent. Les catastrophes mondiales, les incendies, les pandémies, les troubles civils, les explosions, toutes sortes de problèmes entre groupes de personnes et les difficultés qui en découlent, les tremblements de terre et bien d’autres choses encore ; tout cela nous rappelle que nous vivons une époque inhabituelle. Et cette semaine encore, de nouveaux incendies ont éclaté dans l’ouest des États-Unis, dans le nord de la Californie.

Ce feu, qui fait rage au moment où nous parlons, a éclaté tout près « d’Elmshaven », la dernière demeure d’Ellen G. White. Cette maison, située près de Sainte-Hélène, en Californie, se trouvait directement sur le chemin de l’incendie lorsqu’il s’est déclaré. L’hôpital adventiste de Sainte-Hélène, situé sur la colline au-dessus d’Elmshaven, a également été menacé par l’incendie. Plus haut sur le mont Howell se trouve le Pacific Union College, un établissement d’enseignement adventiste du septième jour fondé en 1882. Toutes ces installations ont été évacuées, ainsi que la zone environnante. Au moment de cet enregistrement, nous ne connaissons pas encore le résultat final de l’incendie, mais nous vous tiendrons informés par le biais des différents canaux de communication de l’Église Adventiste du Septième Jour. Nous savons que, par la grâce de Dieu, Elmshaven a été protégé au moins jusqu’au moment où nous filmons ce programme particulier et nous louons Dieu pour les nombreuses prières faites dans le monde entier, pour ce que vous avez fait en demandant à Dieu d’intercéder. Je vous invite à prier pour les personnes aux communautés de la vallée de Napa qui subissent les terribles effets de cet incendie, ainsi que pour d’autres personnes dans le monde entier qui sont confrontées à de nombreuses épreuves et difficultés.

Aussi choquants que soient les nombreux événements récents, les uns après les autres, nous ne devrions pas être surpris. Ces catastrophes et d’autres se produisent depuis des années, mais il semble qu’elles se produisent de plus en plus souvent.

Lors de son séjour sur terre, Jésus lui-même nous a dit à quoi nous attendre ces derniers jours.

Dans Luc 21.25-26, nous lisons : « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le bruit de la mer et des vagues. Des hommes rendront l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra sur la terre, car les puissances célestes seront ébranlées ».

Examinons un instant les signes présents dans ce passage :

Numéro un : « signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles ». Il est intéressant de constater que chaque fois que ces corps célestes sont mentionnés dans le Nouveau Testament, la séquence soleil, lune, étoiles est la même. Vous pouvez le voir dans Matthieu 24.29 et Apocalypse 6.12-13. Cela suggère une réalisation très spécifique de cette prophétie, et en tant qu’adventistes du septième jour, nous croyons que ces signes ont été accomplis le « jour obscur » du 19 mai 1780, où il fallait utiliser des bougies à midi et où un brouillard de fumée rougissait la lune, et les Léonides, la pluie de météorites, du 13 novembre 1833. Ces événements restent inégalés en termes d’intensité, de visibilité et d’impact religieux. Et leur réalisation indiquait le réveil, par Dieu, d’un mouvement des restes des derniers jours, pour proclamer le message des trois anges et pour mener à bien la mission d’évangélisation ;

Numéro deux : « les nations seront dans l’angoisse, épouvantées ». Bien qu’il y ait évidemment eu des guerres tout au long de l’histoire, le moment choisi pour ce texte indique une angoisse de nature plus globale et peut faire référence aux guerres mondiales du XXe siècle et plus encore ;

Numéro trois : « le bruit de la mer et des vagues ». Cela pourrait certainement faire référence à l’intensité croissante de la destruction causée par les catastrophes naturelles d’origine maritime, telles que les tsunamis, les typhons, les ouragans et autres ;

Numéro quatre : « des hommes rendront l’âme de terreur dans l’attente ». Bien que les gens aient toujours eu peur tout au long de l’histoire, un nouveau type de peur semble être né avec la montée du terrorisme, en plus des incertitudes réelles que nous connaissons en ce XXIe siècle. Mais, Dieu soit loué, nous ne sommes pas laissés dans un état de peur et d’incertitude ! Poursuivant la lecture de ce passage, dans

Luc 21.27, nous lisons : « Alors on verra le Fils de l’homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire ».

Et puis, dans le verset suivant, au verset 28, nous lisons cette merveilleuse promesse :

« Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche ».

Mes amis, je crois fermement que Jésus reviendra très, très bientôt. Il est temps, comme jamais auparavant, d’être encouragé et de se préparer à son prochain retour. Dans le livre « Témoignages pour l’Église, volume 3 », nous lisons :

« En un sens tout particulier, les adventistes ont été suscités pour être des sentinelles et des porte-lumière. Le dernier avertissement pour un monde qui périt leur a été confié. La Parole de Dieu projette sur eux une lumière éblouissante. Leur tâche est d’une importance capitale : la proclamation des messages du premier, du second et du troisième ange. Aucune œuvre ne peut lui être comparée. Rien ne doit en détourner notre attention. Les vérités que nous devons proclamer au monde sont les plus solennelles qui aient jamais été confiées à des mortels. C’est là notre travail. Il faut avertir le monde, et le peuple de Dieu doit être fidèle au mandat qu’il a reçu ». 

Le moment est venu, chers amis, de laisser nos lumières briller pour Lui. Je vous encourage à prier pour que Dieu vous guide et vous oriente sur la meilleure façon d’atteindre les autres pour lui.

Maintenant, prions ensemble :

Cher Père, nous savons que nous traversons la fin des temps. Nous savons que nous ne pouvons pas trouver notre chemin, à moins de dépendre complètement de toi ; à moins de comprendre que le message que nous devons apporter au monde, le message du premier, du second et du troisième ange, n’est pas donné par notre force, mais par la puissance du Saint-Esprit ; alors que nous nous confions à toi, alors que nous sommes confrontés à tant de catastrophes, tant de défis, tant de désaccords et de difficultés entre les gens, nous te demandons, Seigneur, de conquérir nos cœurs, de faire de nous tes témoins véritables dans ces derniers jours. Viens près de nous, Seigneur ; nous nous soumettons entièrement à toi et nous te remercions pour l’espoir que nous avons en Jésus qui reviendra bientôt ; nous te le demandons au nom du Christ, amen. – source

Pour aller plus loin :

Comment étudier la Parole ? (vidéo)

Comment prier efficacement ? (vidéo)

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

La prophétie s’accomplit sous nos yeux

Ou : La différence entre un vrai et un faux réveil spirituel

Priez pour les chrétiens des États-Unis. Le 26 septembre 2020, des milliers d’évangéliques se réuniront au Capitole à Washington, DC pour prier pour un réveil. Il nous faut un réveil, mais un réveil biblique. Alors priez avec nous pour que Dieu conduise les États-Unis et notre église mondiale.

Oui, nous devrions prier pour le réveil. Cependant, dans le livre « La tragédie des siècles », nous lisons qu’avant que l’effusion finale du Saint-Esprit n’ait lieu, il y aura un faux réveil que Satan provoquera pour tromper le monde. Alors comment faire la différence entre le faux réveil et le vrai ? Dans une vidéo, le pasteur Mark Finley répond à cette question. Voici un résumé de cette vidéo :

Actes 2 : un vent très fort

Ne vous focalisez pas sur ce que le diable fera. Concentrez-vous sur ce que Dieu fera. (Mais vous devez quand même connaître la différence entre l’œuvre du diable et l’œuvre de Dieu).

Jean-Baptiste : un véritable réveil

le résultat d’un véritable renouveau : des vies sont changées

Matthieu 3.11

Le feu, symbole du Saint-Esprit

1ère fois dans la bible : le jardin d’Eden, une épée flamboyante (symbole de la gloire, de la présence et de la puissance de Dieu)

Dieu est dans le feu : Moïse dans le désert (Exode)

Pilier de feu (=présence de Dieu), voir le livre d’Exode

Dieu sur le mont Sinaï (Exode 24.17)

Nouveau Testament : la présence glorieuse de Dieu, par l’Esprit Saint : Actes 2

baptême = immersion

Des personnes qui aspirent à passer du temps en présence de Dieu, qui veulent être transformées par Dieu.

En tous ceux qui se soumettent à sa puissance, l’Esprit de Dieu consumera le péché. … – Desire of ages, p. 107/108 (Jésus-Christ)

Psaume 51.10-12 : L’Esprit Saint vient à nous lorsque nous voulons mener une vie plus proche du Christ.

Ne priez pas pour les dons de l’Esprit, priez pour le fruit de l’Esprit.

Un véritable réveil est basé sur la prière et l’étude de la Bible : Ces deux éléments nous conduiront à une marche plus proche, à une nouvelle expérience, avec Dieu.

L’expérience fait partie de la vie chrétienne, mais n’en est pas le but. Le moyen de cette expérience est la prière et l’étude de la bible. La connaissance de Dieu est notre but.

Si nous ne cherchons qu’une expérience, alors le diable peut nous tromper facilement : avec une fausse expérience.

Un faux feu : Nadab & Abihu (Lévitique 10:1)

Dans un faux réveil, les humains veulent mettre du feu dans l’âme. Dans un vrai réveil, c’est Dieu qui met le feu dans l’âme.

Satan veut tromper des millions de personnes par une forme de religion émotionnelle.

Matthieu 24:24 : Le diable fera de grands signes et des merveilles. Qui essaiera-t-il de tromper ? – Les élus mêmes, vous et moi.

Apocalypse 13.16+14 : Il fera le feu tomber du ciel.

Il s’agit d’un faux feu. Que représente le vrai feu (voir Actes 2) ? Il représente la présence de Dieu qui change le cœur et la vie.

Ce faux feu sera donc un faux mouvement du Saint-Esprit, accompagné de miracles.

Apocalypse 16.14 : Les démons font des signes et unissent les pouvoirs politiques de ce monde.

« Avant les derniers jugements de Dieu (7 derniers fléaux), il y aura parmi le peuple du Seigneur un réveil de la piété primitive. L’esprit sera répandu. Le diable veut entraver cette œuvre. Il fera entrer une contrefaçon (avant le vrai réveil) ». – Great Controversy, p. 464 (Tragédie des siècles)

Sous une apparence religieuse, Satan trompera le monde entier.

Lors de catastrophes naturelles (par exemple, les incendies de forêt en Californie), Satan suscitera un faux réveil.

Certains seront à genoux, à la recherche de Dieu (réveil personnel), tandis que d’autres seront à la recherche de signes et de merveilles. Que cherchez-vous, ou qui cherchez-vous ?

Great Controversy, p. 588

Matthieu 7.21-23 : Pour certains, les miracles sont plus importants que de faire la volonté de Dieu (que d’honorer les 10 commandements).

Ce n’est pas ce que je dis mais ce que je vis qui compte.

Désirez-vous plaire à Dieu à tout prix ?

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? L’extérieur ou l’intérieur, les miracles ou un cœur changé ?

Jean 8.29 : Jésus dit : Je fais les choses qui te plaisent, mon père.

Quelle est l’essence du christianisme ? C’est de connaître le Christ et de ne rien faire d’autre que sa volonté. Un chrétien veut faire la volonté du Christ. Si c’est mon seul désir, alors Dieu m’oindra du Saint-Esprit. Mais la condition est le changement du cœur.

Êtes-vous plus intéressé par le fait de vous sentir bien que par celui d’être bon, que par celui de faire ce qui est bon et juste ?

Voici une prière à dire :

« Oh Dieu, fais quelque chose pour moi afin que tu puisses faire quelque chose à travers moi. Seigneur, tout ce que je veux, c’est te faire plaisir ».

Chantez : Entre tes mains, j’abandonne.

source : Mark Finley

Voir aussi : Le secret du réveil spirituel

Pour aller plus loin…

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Apocalypse 14 – Le message des trois anges

Pour accompagner le guide d’étude de la bible…

Ou : L’appel des trois anges

Ou : Adorer le créateur

3+Angels+Messages

source : endrtimes.blogspot.com

« Je vis un 1er ange qui volait par le milieu du ciel, portant l’évangile éternel, pour l’annoncer à ceux qui habitent sur la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple. L’ange disait d’une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue; et adorez celui qui a crée le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux. » – Apocalypse 14.6 et 7

L’église adventiste du 7ème jour considère qu’elle a la responsabilité d’annoncer les messages des trois anges (Apocalypse 14). Le mot « ange » signifie en grec « messager ». Dans le contexte biblique, on pourrait aussi le traduire avec « messager de Dieu ». Dieu envoie comme « ange » aussi bien des prophètes (Agée 1.13) que des prêtres (Michée 2.7). Le Nouveau Testament utilise le terme de Malachie 3.1 en l’appliquant à Jean-Baptiste (Matthieu 11.10). – voir aussi : Revue Adventiste, Mars 2016, p. 3

Le message de Jean-Baptiste avait comme objectif de préparer un peuple pour la première venue du Christ. Les messages des trois anges ont comme objectif de préparer tous les peuples pour la deuxième venue du Christ.

Voici un article qui permettra d’approfondir ce sujet : Un ultime appel – Les messages des trois anges

Certains connaissent déjà le film « La création – La terre est un témoin ». Pour les autres, le film est disponible en ligne (en plusieurs langues). Il s’agit d’un compte-rendu journalier de la création. Puisque ce film nous parle de la création et du créateur, il nous rappelle que nous sommes invités d’adorer le Créateur (voir Apo. 14.7) – A savoir : Le cinéaste adventiste Henry Stober a passé quatre ans à travers le monde entier pour le tournage du film. Ce film, qui dure 30 minutes, est abordable pour tous les âges (environ à partir de 5 ans). Voici également un article pour mieux comprendre ce projet mondial.

Pour aller plus loin :

  1. Le site dédié au film « La création – La terre est un témoin »
  2. Le Message du Premier Ange (vidéo)
  3. Le Message du Troisième Ange (vidéo)
  4. La force pour achever l’œuvre – Proclamer le Message des trois anges (Ted Wilson)
  5. Le message des trois anges – J. Vuilleumier (extrait d’un livre)
  6. Apocalypse 14 – EDS 9 mars 2019
  7. L’Évangile dans l’Apocalypse (PDF et audio)
  8. Les Messages des Trois Anges dans leur cadre général
  9. Une percée dans le message des trois anges (vidéo)
  10. Un ultime appel – Les messages des trois anges (PDF)
  11. Le 1er ange (article)
  12. Le message de trois anges : La Justification par la Foi Seule (une prédication)
  13. Le cri de minuit et le grand cri
  14. Le cri de minuit (Chapitre 52 du livre « L’histoire de la Rédemption », Ellen White)
  15. Le message des trois anges (Sequeira)
  16. La Croix du Christ dans le message des Trois Anges (vidéo)
  17. Le sabbat de la création (une prédication)
  18. La transmutation des trois anges (comme souvent, il y a falsification)
  19. L’Apocalypse, chapitre par chapitre

English language material:

Voices from the sky (a book)

Publié dans English, Lire une prédication, nouvelles / infos, Regarder une vidéo | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Heureux d’être disciple – organiser un petit groupe

Voir le sujet du guide d’étude de la bible « Une formidable manière d’être actif/de s’impliquer »

Heureux d’être disciple – une formation en 40 volets

La mission est claire : « Faites des disciples ! » (Matthieu 28:19). Voudrais-tu apprendre comment tu peux aider de manière concrète dans l’accomplissement de cette mission ? Alors j’ai une idée simple : Suis la formation en ligne « Etre disciple » (voir le lien tout en bas).

Le discipulat en action (40 volets, 40 chapitres). En voici un extrait :

bread-821503_640

Faire plaisir à ses voisins et collègues. – photo : pixabay.com

Jésus a rencontré les gens là où ils étaient. Il a accepté leur hospitalité, les traitée avec respect et gentillesse. Il les a aidés dans leurs besoins et leur a montré d’une manière pratique que Dieu les aime. Grâce à lui, leur vie est devenue plus belle !

Voici l’exemple de Lévi Matthieu qui fut appelé par Jésus. Immédiatement, ce nouveau converti a invité ses amis pour un repas avec Jésus – afin qu’eux aussi puissent faire la connaissance de Jésus :

« Alors Jésus retourna du côté de la mer; et tout le peuple venait à lui, et il les enseignait. Et en passant, il vit Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts; et il lui dit: Suis-moi. Et lui, s’étant levé, le suivit. Jésus étant à table dans la maison de cet homme, plusieurs péagers et gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec Jésus et ses disciples; car il y en avait beaucoup qui l’avaient suivi. Et les Scribes et les Pharisiens, voyant qu’il mangeait avec des péagers et des gens de mauvaise vie, disaient à ses disciples: Pourquoi votre Maître mange-t-il et boit-il avec les péagers et les gens de mauvaise vie? Et Jésus, ayant ouï cela, leur dit: Ce ne sont pas ceux qui sont en santé qui ont besoin de médecin, mais ce sont ceux qui se portent mal; je suis venu appeler à la repentance non les justes, mais les pécheurs. » – Marc 2.13-17

Jésus était toujours prêt à se mêler à ceux qui étaient méprisés par la société. Il n’a pas adopté leurs habitudes, mais il était différent d’une manière si gagnante que par sa façon d’être, il en a gagné beaucoup pour le royaume de Dieu. Sa manière d’atteindre les gens est inégalée. Lisez les déclarations suivantes et prêtez attention à la façon dont Jésus a rencontré les gens et leur a apporté l’évangile :

« La méthode du Christ pour sauver les âmes est la seule qui réussisse. Il se mêlait aux hommes pour leur faire du bien, leur témoignant sa sympathie, les soulageant et gagnant leur confiance. Puis il leur disait : „Suivez-moi.“ » – Ellen White, Ministère de la guérison, p. 118

« Jésus voyait en tout homme une âme appelée à son royaume. Il atteignait les cœurs en se mêlant à la foule comme un bienfaiteur. Il s’approchait d’eux alors qu’ils étaient occupés à leurs tâches quotidiennes et s’intéressait à leurs affaires. Il entrait dans les maisons pour y enseigner et plaçait les familles, dans leurs propres foyers, sous l’influence de sa divine présence. La sympathie personnelle qu’il savait manifester intensément lui gagnait les cœurs. »Ellen White, Jésus-Christ, ch. « Au repas des noces »

« Il s’asseyait en hôte honoré à la table des publicains. Par sa sympathie et son amabilité en société, il montrait qu’il reconnaissait la dignité humaine. Les hommes aspiraient à mériter sa confiance. Ses paroles descendaient sur leurs cœurs assoiffés avec une puissance vivifiante et bénissante. De nouveaux désirs s’éveillaient. Pour ces parias de la société s’ouvrait la possibilité d’une vie nouvelle. Bien qu’il fût juif, Jésus se mêlait librement aux Samaritains, tenant pour nulles les coutumes pharisaïques de sa nation. Malgré les préjugés de cette dernière, il acceptait l’hospitalité de ces gens méprisés. Il dormait sous leurs toits, mangeait à leurs tables, partageait les repas préparés et servis par eux, enseignant dans leurs rues, les traitant avec la plus grande gentillesse et la plus exquise courtoisie. Tout en attirant leur cœur par les liens de la sympathie humaine, sa grâce divine leur apportait le salut que les Juifs rejetaient. » – Ellen White, Ministère de la guérison, p. 23

Nous devons devons éviter deux erreurs à tout prix. La première est de nous isoler et de n’avoir que des amis au sein de notre communauté. La seconde est de s’adapter tellement aux gens que nos vies ne soient pas fondamentalement différentes des leurs. Nous sommes censés être la lumière du monde. C’est-à-dire que nous devrions être différents d’une manière positive et apporter de la lumière à la vie des gens. Les autres doivent voir Jésus dans ma vie !

Mêlez-vous aux gens et essayez consciemment d’apprendre à connaître de nouvelles personnes encore et encore. N’attendez pas que les gens vous parlent. Allez vers eux et recherchez le contact avec eux. Ce faisant, cherchez consciemment des personnes ouvertes pour Dieu.

Il y a tant de façons de se mêler aux gens. Voici quelques idées :

  • Offrez un pain fait maison à vos voisins
  • Invitez des personnes à un repas chez vous
  • Acceptez les invitations d’autres personnes.
  • Impliquez-vous là où les gens sont socialement actifs dans votre ville.
  • Rejoignez une association.
  • Rendez visite aux personnes qui ont besoin d’aide.
  • Demandez de l’aide aux autres.
  • Faites du sport avec d’autres personnes.
  • Appelez des membres de votre famille ou des amis avec qui vous n’avez pas eu de contact depuis un certain temps. Montrez un intérêt sincère pour leur situation.

– Michael Doernbrack (pasteur adventiste), www.discipleshipcourse.org

Retrouvez la formation dans son intégralité ici : Etre disciple

Pour aller plus loin :

Changement de sujet : Le pasteur Ted Wilson partage l’impact remarquable d’Ellen White

Publié dans Réflexion (de la lecture), Réveil spirituel | Tagué , | Laisser un commentaire

Imiter la vie de Jésus – Intercéder

Jésus est notre exemple en toutes choses. En Jean 17, nous le voyons intercéder :
« Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un (versets 20 et 21a). » Par conséquent, moi aussi, je dois intercéder. Samuel et Jacques étaient arrivés à la même conclusion :

« Loin de moi aussi de pécher contre l’Eternel, de cesser de prier pour vous! Je vous enseignerai le bon et le droit chemin. » (1 Samuel 12.23)

« Priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente et efficace d’un homme juste est très utile. » (Jacques 5.16)

« La constance dans la prière est une nécessité ; que rien ne s’interpose entre vous et ce devoir. Faites tout ce qui dépend de vous pour maintenir une communion intime entre Jésus et votre âme. Cherchez toutes les occasions de vous rendre là où l’on se réunit pour prier. Ceux qui aspirent véritablement à être en communion avec Dieu seront présents aux réunions de prière et y participeront, vivement désireux d’en retirer tous les avantages possibles. Ils saisiront toutes les occasions pour recevoir du ciel des rayons de lumière.

Il faut aussi prier dans le cercle de la famille ; et surtout ne pas négliger la prière secrète. Celle-ci est la vie de l’âme et sans elle toute croissance spirituelle est impossible. » – Le meilleur chemin, Ellen White, ch. Prière et louange

La prière est la respiration de l’âme

Ou : Une comparaison entre la réanimation cardio-respiratoire (avec bouche à bouche) et l’intercession (sachant que dans le 1er cas, nous respirons pour quelqu’un d’autre, tandis que dans le 2ème cas, nous prions pour quelqu’un d’autre)

Lorsqu’il s’agit de respirer pour les autres, le bouche à bouche est plus bénéfique pour celui qui est en difficulté si nos efforts pour le ranimer commencent avant que la mort ne s’installe. Je me demande combien d’autres personnes nous pourrions sauver si nous faisions tout notre possible pour les garder au lieu d’attendre trop longtemps, puis d’essayer de les ramener à Dieu après leur mort spirituelle. Le berger décrit dans Luc part immédiatement à la recherche de la brebis perdue. Nous ferions bien de suivre son exemple. – source

Quelques idées tirés du guide d’étude de la bible (semaine du 19 juillet 2020)

Quand nous cherchons Dieu et intercédons pour les autres, Dieu travaille dans nos propres coeurs pour nous rapprocher de Lui et Il nous donne la sagesse divine pour les atteindre pour Son royaume (Jacques 1:5). Il travaille aussi puissamment dans leur vie (pour les attirer vers Lui) d’une manière que nous ne pouvons pas voir ou même comprendre pleinement (1 Jean 5:14-17).

Nos prières d’intercession permettent à Dieu de révéler sa puissance.

Dieu honore notre choix de prier pour les autres et œuvre encore plus puissamment en leur faveur.

La prière est un moyen divin pour associer notre impuissance et nos faiblesses à la puissance omnipotente de Dieu. Ainsi, Dieu pourra toucher le coeur de ceux pour qui nous prions.

Ceux qui gagnent efficacement des âmes sont des hommes et des femmes de prière. Quelle joie de reconnaître que le Sauveur prie pour nous également (voir le passage de Jean 17 ci-dessus) !

Notre persévérance dans la prière atteste que nous reconnaissons notre dépendance totale et absolue de Dieu pour atteindre l’individu pour qui nous prions.

Paul reconnaissait qu’il pouvait être unis de cœur avec ceux qu’il aimait en priant pour eux (voir Philippiens 1:3-11).

Daniel 10 ouvre le voile et révèle cette lutte entre le bien et le mal. Pendant que Daniel prie, Michael, le tout-puissant Jésus, descend du ciel pour repousser les forces de l’enfer. Bien que nous ne puissions pas voir cela, Jésus est à l’oeuvre pour répondre à nos prières d’intercession aussi. C’est un sauveur puissant. Aucune de nos prières ne passe inaperçue.

Pour aller plus loin :

Prière et Intercession à la Fin des Temps (vidéo)

Comment prier efficacement (vidéo)

Roger Morneau, « Des réponses extraordinaires à la prière » (un livre extra-ordinaire !)

Prayer Power: Interceding for others – Discipleship Video

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Une vie transformée par la parole de Dieu : mémorisation et chants

Voir aussi le guide d’étude de la bible, 20-26 juin 2020

« Je serre ta parole dans mon coeur, afin de ne pas pécher contre Toi »
(Psaume 119.11). = J’apprends ta parole par coeur, afin de ne pas pécher contre Toi.

Se souvenir de l’Écriture mot à mot est une grande protection contre
les tromperies et les fausses interprétations. Apprendre les Écritures par
coeur nous permet de citer l’Écriture, même quand nous n’avons pas de
Bible disponible. Cela peut devenir un énorme pouvoir pour le bien dans
les situations où les tentations surgissent, ou quand nous faisons face à des
défis adverses. Se souvenir des promesses de Dieu, et fixer notre esprit sur
la Parole de Dieu plutôt que sur nos problèmes, élève nos pensées vers Dieu,
qui a mille façons d’aider que nous ne savons pas.

Chanter les paroles de la Bible peut aussi être un moyen puissant de
mémoriser les textes de l’Écriture. En chantant, les paroles de l’Écriture
sont plus faciles à retenir. – source : guide d’étude, 25/06/2020

« Des parties de l’Écriture Sainte, même des chapitres entiers, peuvent
être mémorisés, pour être répétés quand Satan vient avec ses tentations…
Quand Satan amène l’esprit à s’attarder sur des choses terrestres et sensuelles,
on lui résiste le plus efficacement avec ‘’Il est écrit’’ »
(The Advent Review and Sabbath Herald, 8 avril 1884).

Quelques passages d’un livre par Ellen White: Evènements des derniers jours, Ch. 5 : À plusieurs reprises chaque jour, des moments bénis devraient être consacrés à la prière et à l’étude des Écritures, ne serait-ce que pour mémoriser un texte, afin que la vie spirituelle puisse se développer dans l’âme. — Testimonies for the Church 4 :459 (1880)

Construisez un rempart autour de vous à l’aide de l’Écriture, et vous constaterez que le monde ne saurait l’abattre. Apprenez l’Écriture par coeur, et, lorsqu’il avance ses tentations, répliquez à Satan par un vigoureux : “Il est écrit”. C’est ainsi que notre Seigneur a surmonté les tentations de Satan et lui a résisté. — The Review and Herald, 10 avril 1888

Conservez une édition de poche de la Bible sur vous lorsque vous travaillez, et mettez à profit chaque occasion pour mémoriser ses précieuses promesses. — The Review and Herald, 27 avril 1905

Étudiez la Parole de Dieu. Mémorisez ses précieuses promesses afin que, lorsque nous serons privés de nos bibles, nous puissions demeurer en possession de la Parole de Dieu. — 10MR, 298 (1909)

Pour aller plus loin :

Chanter la bible (audio)

Apprendre par cœur des versets bibliques – John Piper

Comment Mémoriser Facilement Des Chapitres Entiers De La Bible – vidéo

7 Astuces pour mieux mémoriser les versets bibliques

Comment mémoriser la bible

Comment mémoriser plus vite : 8 méthodes infaillibles pour améliorer sa mémoire

Listen to beautiful scripture songs (especially the ones from « TRILOGY Scripture Songs »)

Scripture memorization (audio)

Listen to more scripture songs

How to Memorize Exodus (video, Ivor Myers)

Memorizing an entire book of the bible (video, Ivor Myers)

www.memorydelight.com

www.pursuinglife.com/biblememory.php

Remember Me
An effective app to memorize and organize Bible verses on Android phones and tablets. Ideal also for poems, quotations, vocabulary, speeches, and other texts.

The Scripture Memory Connection
An excellent resource for getting started in Bible memory, offering a 400+ member e-mail discussion list for people excited about memorizing Scripture.

An app to learn bible verses : Bible Memory

One more app to learn bible verses : Scripture Type

Publié dans Lire une prédication | Tagué , | Laisser un commentaire

Comprendre les passages « difficiles » de la bible

Voir aussi le guide d’étude de la bible, 13-19 juin 2020

Tout d’abord, voici deux principes afin de pouvoir comprendes des passages complexes :

  1. Lorsqu’on se détourne de la parole de Dieu pour se nourrir des écrits d’auteurs non inspirés, l’esprit se rabougrit et perd de sa vigueur. – Les Paraboles de Jésus, p. 28.
  2. « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre manière de penser, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12.2) Par conséquent, il faut demander à Dieu de renouveller notre manière penser – afin de pouvoir comprendre la bible.

Un 3ème principe est celui d’expliquer la bible avec la bible (avec des versets qui parlent du même sujet). Ce qui suit est une explication de ce principe :

« Car autant que les cieux sont élevés par-dessus la terre, autant mes voies sont élevées par-dessus vos voies, et mes pensées par-dessus vos pensées. » – Ésaïe 55.9

Ce passage nous apprend que les pensées de Dieu sont plus « poussées » que les nôtres. Autrement dit, parfois, il peut être difficile de comprendre les pensées de Dieu. Par conséquent, il arrive qu’un disciple peu avoir des difficultés à comprendre un certain passage de la bible. En Matthieu 16.6-9a, nous lisons ce qui est arrivé à ceux qui étaient inscrits à « l’école du Christ » il y a 2000 ans : Jésus leur dit: « Gardez-vous avec soin du levain des Pharisiens et des Sadducéens. Sur quoi ils pensaient en eux-mêmes, et disaient: C’est parce que nous n’avons point pris de pains. Et Jésus, sachant cela, leur dit: Gens de peu de foi, pourquoi pensez-vous ainsi en vous-mêmes, sur ce que vous n’avez point pris de pains? N’avez-vous point encore d’intelligence ? »

Les disciples n’avaient pas compris que le Christ utilisait ici une image (ou : une métaphore). Il ne parlait pas du levain que l’on utilise pour préparer un pain.

undefined

De même aujourd’hui, il arrive qu’un disciple ne comprenne pas tout de suite ce que la bible veut dire. Voici un exemple classique : les chapitres 7 et 8 de l’épître aux Romains. Nous lisons par exemple au chapitre 7 (versets 14, puis 23 et 24) :

« Car nous savons que la loi est spirituelle; mais je suis charnel, vendu au péché. Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de mon esprit, et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres. … Misérable que je suis! qui me délivrera de ce corps de mort ? »

La question est : De qui Paul parle-t-il lorsqu’il dit « je ». Est-ce qu’il parle de lui-même (v. 14) ? Rapellons nous que de nos jours, il est admis qu’un auteur puisse utiliser un style qu’on appelle : le « JE » de l’écrivain.

En effet, un auteur peut écrire un texte à la première personne du singulier (« je »), sans pour autant parler de soi-même. Par conséquent, la question suivante se pose : Pourquoi Paul utilise-t-il le « je » ici ? Peut-être pour ne pas pointer du doigt. Un « tu es misérable » ne serait pas très encourageant pour le lecteur. De plus, n’oublions pas que la bible fonctionne comme une glace, comme un miroir. Lorsqu’on regarde dans un miroir, on voit « je ».

Autre question : Est-ce que Paul souhaite dire que la vie d’un chrétien est misérable (v. 24) ? Non, parce que nous lisons qu’il ne parle pas d’un véritable chrétien mais de l’homme charnel (qui n’est pas un homme spirituel).

Dans Romains 7, Paul parle d’une personne qui est captive (voir ci-dessus). Or, nous lisons dans Luc 4 (v. 19) que Jésus est venu pour « renvoyer libres ceux qui sont captifs ». Ce qui veut dire qu’un véritable Chrétien n’est plus captif. Par conséquent, la personne de Romains 7 est encore en chemin vers Jésus (stade 2 sur 3, voir image ci-dessus). Cette personne ne lui fait pas encore confiance à 100%.

En conclusion, nous pouvons dire qu’il faut être familier avec la logique de la bible afin de la comprendre. Un des concepts bibliques sont les trois types de personnes (naturel, charnel, spirituel). Le fait de garder cette idée en tête nous a permis de mieux comprendre Romains 7. Il se peut que d’autres textes « difficiles » peuvent également être compris dès que l’on a conscience de la « logique de la bible » (voir Esaïe 55, ci-dessus).

Voici encore une idée encourageante : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. » – Jacques 1.5

« Le Dieu que nous servons ne fait point acception de personnes. Celui qui donna à Salomon un esprit de discernement désire accorder la même bénédiction à ses enfants, aujourd’hui…. Celui qui, fatigué et chargé, recherche la sagesse plutôt que la richesse, la puissance ou la renommée, ne sera pas déçu. » – Prophètes et Rois, p. 19

Pour aller plus loin :

Comprendre les passages « difficiles » de la bible (vidéo)

Que faire des doutes ? (tiré du livre « Le meilleur chemin »)

Trois types de personnes sont décrites dans la bible: naturel, spirituel, charnel

Thomas DAVIS : Chrétien à 180° (vidéo)

Deux liens hors sujets :

Un message spécial du pasteur Ted Wilson sur les prophéties et le sabbat

Les 5 étapes pour devenir un évangéliste numérique (sur Internet)

Further reading

Read section 8 in « Methods of Bible Study »

Mark Finley : Why Christians fail (audio)

Methods of bible study

Interpreting Scripture According to the Scriptures

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire