Ai-je besoin du Saint-Esprit ? (vidéo avec le pasteur Mark Finley)

Aussi : L’histoire de l’église adventiste du 7ème jour (voir tout en bas)

Voici un lien pour prier en ligne 24/7 – même après les 40 jours de prière : http://bit.ly/GC40DaysofPrayer (sur zoom, un groupe international).

Voici des cartes pour prier avec des textes bibliques, avec des promesses (A imprimer recto/verso, voir le fichier PDF tout en bas de la page sur ce lien. Disponible en plusieurs langues, dont en français.) 

Pour aller plus loin :

Apprends-nous à prier – Il est écrit

Un schéma de prière inspiré par le sanctuaire / le tabernacle (Veuillez télécharger le PDF afin de pouvoir cliquer sur les liens.)

L’histoire de l’église adventiste du 7ème jour

Publié dans Réveil spirituel, Regarder une vidéo | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le Saint-Esprit – l’aide divine et une relation qui sauve

1) L’aide divine

Photo de RODNAE Productions sur Pexels.com

« Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. » – Jean 16.7

« Le Saint-Esprit était le plus excellent de tous les dons qu’il pût solliciter de son Père, pour le bien de son peuple. Il devait être donné comme un moyen de régénération sans lequel le sacrifice du Christ resterait inefficace. Le pouvoir du mal était allé grandissant, pendant des siècles, et les hommes se soumettaient à cette captivité diabolique avec une docilité étonnante. La résistance au péché et la victoire ne seraient rendues possibles qu’au moyen de la troisième Personne de la Divinité, qui viendrait, non pas avec un pouvoir amoindri mais avec la plénitude de la puissance divine. C’est l’Esprit qui nous permet de bénéficier de l’oeuvre accomplie par le Rédempteur du monde. C’est l’Esprit qui rend le cœur pur ; c’est par l’Esprit que le croyant devient participant de la nature divine.

Le Christ a donné la plénitude de la puissance divine de son Esprit pour que nous puissions vaincre nos défauts, héréditaires ou acquis, et pour que l’Eglise reçoive l’empreinte de son caractère. » – Ellen White, Jésus-Christ, p. 675

2) Une relation qui sauve

« Quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. » – Jean 16.8-11

Selon ce passage, le Saint-Esprit a trois tâches :

  1. faire comprendre à chaque être humain ce qui est mal (ce qui est à éviter) : nous convaincre du péché, nous expliquer ce qu’est un péché
  2. faire comprendre à chaque être humain ce qui est bien (ce qui est juste et à faire) : nous convaincre de justice, nous expliquer ce qu’est la volonté de Dieu, de nous montrer le bon chemin, celui qui mène à la vie éternelle
  3. faire comprendre à chaque être humain que nos actes auront des conséquences (qu’un jour, nous devrons rendre compte de nos actes) : nous convaincre de jugement

« La promesse du Saint-Esprit n’est pas limité à une époque ou à un certain peuple. Le Christ a promis que cette divine influence serait avec ses disciples jusqu’à la fin du monde. Depuis le jour de la Pentecôte jusqu’aux temps actuels, le consolateur a été envoyé à tous les humains qui se sont consacrés au service de Dieu. Et à tous ceux qui ont accepté Jésus comme Sauveur personnel, le Saint-Esprit a été donné comme conseiller, comme moyen de sanctification, comme guide et comme témoin. » – Ellen White, Conquérants pacifiques, p. 44

Pour aller plus loin :

  • Deux livres (format PDF) quant au réveil spirituel:

a) Pas à pas vers un réveil spirituel

b) Demeurer en Jésus

  • Des cartes pour prier avec des textes bibliques, avec des promesses (A imprimer recto/verso, voir le fichier PDF tout en bas de cette page. Disponible en plusieurs langues, dont le français.) 
  • La journée de prière (chaque 1er sabbat du trimestre) : les supports en français

Publié dans Réveil spirituel | Tagué | Laisser un commentaire

Quand la semaine commence, commence mon culte d’adoration

Photo de mentatdgt sur Pexels.com

Lisons Romains 12.1+2 :

« Je vous exhorte donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir vos vies comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au idées et aux gens qui vous entourent (par ex. que vous voyez à la télé), mais : Soyez transformés par le renouvellement de votre manière de concevoir les choses, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. »

Ce passage de Romains 12 peut se résumer comme suit : un culte raisonnable (il semble qu’il existe également un culte « déraisonnable ») = faire la volonté de Dieu

Par conséquent, l’adoration de Dieu, rendre un culte à Dieu, ne se limite pas à quelques heures pendant la semaine, ne se limite pas aux quelques heures que je peux passer au temple le sabbat matin.

Le sabbat matin, je m’entraîne, je vais en salle de gym spirituelle, je charge ma batterie. Ainsi, lorsque la routine reprend, lorsque je suis confronté aux difficultés de la vie quotidienne, je peux rendre un culte à Dieu. Il s’agit à rendre un culte à Dieu dans la vie de tous les jours (avec toute ma vie), par ex. en restant calme lorsque je suis dans un embouteillage et tous les autres motoristes autour de moi commencent à klaxonner. Etre différent de manière positive, de manière rafraîchissante (maîtrise de soi etc.) – c’est cela le vrai culte, c’est cela rendre un culte à Dieu. Des opportunités d’adoration se présentent chaque jour. Rendre un culte à Dieu = se comporter comme un enfant du Roi de l’univers (même et surtout dans les moments difficiles). Quand on « te cherche » : c’est cela une invitation VIP de rendre un culte d’adoration.

Dans ce sens : Bon culte d’adoration (toute au long de la semaine).

PS : Personnellement, hier, j’ai pu voir ce que cela donne lorsqu’on est au volant et on manque de maîtrise de soi. Et toi ? Qu’elle est ton expérience avec ce concept de « culte d’adoration tout au long de la semaine » ? Laissez vos commentaires ci-dessous…

Pour aller plus loin :

Le temple – un lieu pour renforcer ma foi, un lieu pour me préparer pour la semaine (avec le pasteur Ivor Myers)

Publié dans Lire une prédication | Tagué , | Laisser un commentaire

Réflexions sur la guerre en Ukraine – Conférence Il Est Écrit

Aussi :

Publié dans Lire une prédication | Tagué | Laisser un commentaire

Mon rêve et la tempête à l’horizon

Par Faith Connovich

« C’était juste un rêve ou est-ce vraiment arrivé ? » Voilà la question que je me posais. Les couleurs étaient si vives et tout semblait si réel ! Cela vous est-il déjà arrivé ? Il y a quelques semaines, j’ai fait un rêve auquel j’ai souvent pensé et qui a été le sujet de beaucoup de prières depuis. Je le partage avec vous dans l’espoir que vous serez également encouragés à prier et à vous préparer à « la tempête » qui s’annonce.

Photo de eberhard grossgasteiger sur Pexels.com

Dans mon rêve, j’étais dehors, dans mon jardin, avec mes filles. Le soleil brillait – c’était une belle journée avec un ciel bleu clair. Les filles jouaient pendant que je regardais, le cœur rempli de bonheur et de paix. Soudain, venu de nulle part, le ciel a commencé à changer rapidement. Les couleurs sont passées du bleu clair au bleu foncé, puis du gris clair au gris foncé, tandis que les nuages se rapprochaient de notre maison. Nous avons couru vers la maison pour nous mettre à l’abri de la tempête qui approchait. Une fois à l’intérieur, j’ai regardé par la fenêtre de la cuisine. Le ciel était noir comme la nuit, il a plu des cordes et le vent hurlait – la tempête était là !

J’ai dit aux filles : « Cela pourrait se transformer rapidement en tornade ! Allons au sous-sol, où l’on est plus en sécurité pendant une tempête. » Avant de descendre, j’ai regardé une dernière fois par la fenêtre. Les éclairs, le tonnerre et les vents violents obscurcissaient ma vision, mais j’ai vu un autre membre de la famille dans notre garage détaché. La porte du garage était ouverte. Aussi je pouvais voir que la personne y travaillait avec du bois. La personne semblait heureuse et totalement inconsciente de la tempête. De par la fenêtre, j’ai essayé de crier tout fort pour que cette personne rentre dans la maison où elle serait en sécurité. Or, elle ne pouvait pas m’entendre car la tempête faisait rage. Soudain, je me suis réveillé, secoué et bouleversé ! Après avoir ouvert les yeux et réalisé que ce n’était qu’un rêve, j’ai commencé à prier.

Je crois que ce rêve est important. Je ne peux m’empêcher d’y penser. Après avoir beaucoup prié, je crois que Dieu nous avertit que des problèmes arrivent dans notre monde et il veut que les gens soient prêts. Est-ce que spirituellement, nous nous sommes ancrés dans Jésus – et non sur des traditions ou les croyances d’une église ? Avons-nous la foi qu’il faudra pour traverser les temps difficiles qui s’annoncent ?

Voulez-vous vous joindre à moi pour prier pour que Dieu nous aide à être prêts, et qu’il aide nos proches à être prêts pour « la tempête » à l’horizon ? Demandez à Dieu : « Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur. Eprouve-moi, et connais mes angoisses. Regarde si je suis sur une mauvaise voie. Conduis-moi sur la voie qui mène à la vie éternelle ! (Psaume 139:23,24)

Demandez à Dieu : « Que puis-je faire pour aider ma famille et mes amis à être prêts ? » N’oubliez pas que lorsque nous prions, Il écoute (1 Jean 5:14). Continuez à demander et à confier votre vie entre ses mains – c’est le seul endroit sûr sur lequel nous pouvons compter !

Faith Connovich est infirmière diplômée et la fondatrice de Creative Faith Ministries. Elle aime la randonnée, le camping et être dans la nature autant que possible – et elle croit que la prière et la communion sont un voyage avec Dieu. Faith aime Dieu et veut aider les gens à trouver leur chemin vers la patrie céleste. Sa joie de cheminer avec Dieu est contagieuse pour tous ceux qu’elle rencontre.

Pour aller plus loin :

Inscrivez-vous pour les 40 jours de prière (du 3 mai au 11 juin 2022).

Des petites cartes (recto-verso) pour inspirer nos prières

Publié dans Réveil spirituel | Tagué , | Laisser un commentaire

Notre traversée du Jourdain

Photo de Julia Volk sur Pexels.com

Nous avons eu une  » rivière à traverser  » lorsque nous avons déménagé au Canada. Nous sommes arrivés à Lacombe, en Alberta, avec moins de cent dollars en espèces. C’était tout. Notre « rivière à traverser » était que nous devions trouver un endroit à louer immédiatement.

« Allons chercher une maison à louer ! » J’ai dit à ma femme après quelques jours passés avec des amis bienveillants. April, ma femme, m’a regardé avec de grands points d’interrogation dans les yeux : « Quel genre de maison cherchons-nous dans la gamme des moins de cent dollars ? » a-t-elle demandé.

« Prions pour que Dieu nous aide à trouver la maison qu’il veut que nous ayons, puis nous ferons confiance au fait qu’il nous apportera les fonds nécessaires pour la louer », ai-je proposé. April, Jessica (notre fille) et moi avons commencé à chercher un endroit où vivre. Nous savions que nous n’étions qu’à quelques semaines des premières chutes de neige, alors trouver un endroit était notre priorité absolue !

Nous avons finalement trouvé une jolie petite maison qui plaisait à April. Elle était proche de l’école de Jessica, de l’épicerie, de la banque et de la poste. « Quand le temps se gâte, je peux facilement me rendre à tout ce dont j’ai besoin, même si les routes sont glissantes », a déclaré April. Le propriétaire nous a indiqué le montant du loyer mensuel et qu’il avait besoin du même montant pour le dépôt de garantie. Nous étions stupéfaits !

C’était un endroit beaucoup plus petit que celui où nous avions vécu depuis très longtemps, mais le prix était supérieur à ce que nous avions l’habitude de payer. Nous avons prié, et Dieu nous a fait comprendre que nous avions trouvé le bon endroit pour vivre. Mais où allions-nous trouver cette somme d’argent ? Nous n’en avions aucune idée.

Nous avons continué à prier, et Dieu nous a incités à franchir « notre Jourdain » ! Nous avons appelé le propriétaire, et il nous a dit : « Si vous voulez vraiment louer la maison, il faut faire vite. » « Super ! » J’ai dit : « Je passerai demain soir à 19 h pour signer les papiers. »

« Apportez votre loyer et votre dépôt de garantie », a ajouté le propriétaire de manière utile. En silence, j’ai dit : « Oui, monsieur. »

Cette nuit-là, nous avons prié et prié. Le lendemain matin, nous avons prié et revendiqué les promesses de Dieu de prendre soin de tous nos besoins – en particulier Philippiens 4:19 : « Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse en gloire dans le Christ Jésus. »

Le lendemain, je suis allé à un réveil spirituel où je devrais parler. Il était 5h58 du matin, et j’ai ouvert ma Bible sur un petit podium, tandis que les gens se rassemblaient pour prier. Je m’apprêtais à commencer la réunion lorsqu’un homme s’est approché de moi, m’a saisi par le col et m’a tiré dans le couloir. Nous n’étions au Canada que depuis quelques jours. Mon esprit s’est mis à réfléchir aux choses horribles que nous aurions pu faire pour que quelqu’un me saisisse publiquement par le col lors d’une réunion de prière. J’étais complètement déconcerté.

L’homme a baissé la voix : « Ce matin, je traversais notre maison sombre pour me rendre à cette réunion de prière. Quand je suis passé devant la télévision, Dieu m’a fortement incité à m’arrêter, à passer ma main au-dessus de la télévision et à prendre l’argent que j’avais là. C’est là que je garde l’argent que je gagne. Donc, dans l’obscurité, j’ai pris tout l’argent qui se trouvait là et je l’ai mis dans cette enveloppe. Dieu m’a dit que tu en avais besoin », a-t-il dit en sortant l’enveloppe de sa poche et en la glissant dans la poche de ma veste. Puis, me poussant fermement, il a dit : « Maintenant, retourne là-dedans et appelle-nous à un réveil spirituel. Nous en avons besoin par ici ! »

Je suis rentré à la maison et j’ai remis l’enveloppe à April. Elle l’a ouverte et a commencé à compter. Elle a ouvert de grands yeux : « Wow ! Après la dîme, nous avons encore assez pour payer la caution ! »

« Génial ! » J’ai répondu. Ma chère épouse pratique a demandé doucement : « Et l’autre moitié de ce dont nous aurons besoin dans quelques heures ? Nous avons encore besoin du premier mois de loyer. »

« Je sais ! » J’ai répondu. « Remercions Dieu de nous avoir donné le dépôt de garantie. Demandons-lui de nous fournir tout ce dont nous avons besoin. »

Au cours des heures suivantes, nous avons vérifié la boîte aux lettres pour voir si Dieu nous avait envoyé de l’argent. Rien. Nous avons vérifié nos messages vocaux, nos messages électroniques et nos textos. Il n’y avait rien. « Que vas-tu faire ? » demande April. « Il est temps pour toi d’aller signer les papiers et de payer le premier mois de loyer. »

« Je vais mettre mes pieds dans le Jourdain ! » J’ai répondu. Mon cœur battait la chamade lorsque je me suis arrêté devant la maison pour rencontrer le propriétaire. Je touchais l’enveloppe contenant la moitié de ce dont nous avions besoin. « Dieu, » ai-je osé dire, « tu peux multiplier cet argent comme tu as multiplié les cinq galettes d’orge et les deux poissons. Nous avons besoin de ton aide. »

J’ai sonné à la porte. Le propriétaire m’a accueilli et m’a demandé brusquement : « Avez-vous apporté l’argent pour le loyer et la caution ? »

Je ne pouvais pas mentir. J’ai répondu : « Voici l’argent que j’ai apporté. »

Nous nous sommes assis à la table de la cuisine. J’ai placé l’enveloppe avec l’argent du dépôt de garantie sur la table et l’ai lentement poussée vers le propriétaire.

Je surveillais cette enveloppe comme un faucon. Je savais que Dieu avait le pouvoir de doubler mon argent. Cela va être un vrai miracle ! me suis-je dit. Le propriétaire a commencé à compter l’argent de mon enveloppe. J’étais impatient de voir comment Dieu allait séparer les eaux pour la traversée de la rivière. Lorsque le propriétaire a compté le nombre de billets de cent dollars nécessaires pour payer la caution, il s’est arrêté. Il a regardé dans l’enveloppe pour le reste de l’argent. Il n’y avait plus rien.

Il m’a regardé droit dans les yeux sans sourire. Il attendait mon explication ou mon excuse pour n’avoir apporté que la moitié de ce qui était nécessaire. Je n’ai pas bronché et je n’ai pas dit un mot. « Eh bien, » a-t-il demandé, « C’est tout ce que vous avez apporté ? »

« Oui, monsieur ! C’est tout ce que j’ai apporté », ai-je répondu.

« Hmmmm. » Il a regardé la pile solitaire de billets de cent dollars insuffisants. « Je vais vous dire quelque chose. Je vais prendre ça comme dépôt de garantie, et vous pouvez avoir le premier mois de loyer gratuit. Signons le contrat de location. »

Je n’aurais pas pu signer plus vite ! Nous avons traversé notre rivière, et Dieu a séparé les eaux !

Don MacLafferty

Pour aller plus loin (vidéo en anglais) :

https://itiswritten.tv/programs/conversations/don-maclafferty

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

N’aie PAS peur du lendemain – Perdons-nous nos libertés individuelles ?

basé sur : The Fear Factor – Australian Christian Lobby

Photo de MART PRODUCTION sur Pexels.com

ou: De la certitude dans un monde plein d’incertitudes

Ce n’est pas un esprit de timidité (de peur) que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. – 2 Timothée 1.7

Aujourd’hui, je veux aborder le sujet de la peur. C’est un sujet difficile, mais il faut que j’en parle : qu’il s’agisse du covid-19, des confinements, des vaccins obligatoires, des libertés individuelles ou des soins intensifs. Tous ces sujets. Que devons-nous penser de tout cela ?

La question inquiète beaucoup de gens. C’est pour cela que je souhaite l’aborder. C’est aussi une question qui crée énormément de divisions. C’est aussi pour cela que je veux l’aborder. La peur et la division, ce sont les thèmes que je veux aborder. Je comprends pourquoi c’est le cas. Je ressens moi-même cette tension car je pense que nous savons avec certitude que le monde ne sera plus le même. Les changements infligés à notre monde seront énormes :

Cela changera l’économie. Cela changera la façon dont les gouvernements gouvernent. Cela changera notre attitude envers la santé et la sécurité. Cela changera la politique mondiale et ainsi de suite. Les gouvernements pourraient être plus autoritaires et exercer plus de contrôle que jamais. (…)

Les essais à long terme des vaccins, une fois terminés, pourraient mettre en lumière des problèmes inattendus. Ce sont des possibilités et il y en a tellement d’autres que je pourrais en parcourir des pages. C’est ce à quoi beaucoup de gens pensent. Cela nous rend tous un peu fous. Mais voici ce que je veux dire : le monde peut très bien être saisi par la peur de tout cela. Mais quel que soit votre point de vue – ne soyez pas effrayé par les menaces qui nous entourent.

Cependant, beaucoup de gens ont peur du gouvernement. Ils sont profondément alarmés par la perte des libertés. Il y a ceux qui ont peur des vaccinations obligatoires.

Je pense que le commandement numéro un des Écritures est « ne crains pas ». Ce commandement est presque toujours donné face à un grand inconnu, face à un ensemble de circonstances ou à une tâche dont le résultat est inconnu. Dieu dit : « Ne crains pas ! » La peur du lendemain est le contraire de la foi. La foi chasse la peur parce que la foi ne regarde pas les circonstances, pas les choses que nous ne pouvons pas contrôler mais elle regarde vers Dieu qui est aux commandes et qui connaît nos circonstances. Typiquement, le commandement de ne pas craindre est suivi d’une déclaration comme « je suis avec toi » ou « j’irai avec toi » ou « je serai avec toi ». C’est une déclaration de Dieu. « Ne crains pas car je serai avec toi » est une phrase très, très répandue dans la Bible. C’est une grande partie de l’image de Pierre marchant sur l’eau. Dès qu’il détourne son regard du Christ vers les circonstances qui l’entourent, il commence à couler. Les mots de Jésus sont très significatifs. Il dit : « Tu as peu de foi. Pourquoi as-tu eu peur ? » Regardez le contraste ! D’un côté la peur des circonstances environnantes, la peur de l’inconnu et de la menace. De l’autre côté la foi qui regarde vers Dieu nous disant « Ne crains pas, je suis avec toi ! » Par la foi, regardez le Christ. Si vous connaissez le Christ, vous connaissez le Dieu de l’univers ! Il est vraiment aux commandes ! Vous n’avez rien à craindre ! Beaucoup de ceux qui vous entourent ont cependant tout à craindre parce qu’ils sont livrés à eux-mêmes. Ils n’ont aucune sérénité au milieu d’un monde en changement, au milieu d’un monde plein d’incertitudes.

C’est Jésus lui-même qui a dit (voir Matthieu 6.25-27): « Ne vous inquiétez pas pour le lendemain. Ne vous inquiétez pas pour votre vie. Votre père céleste sait ce dont vous avez besoin. Est-ce que l’un d’entre vous, en s’inquiétant, peut ajouter une seule heure à sa vie ? »

Ce n’est pas un appel à la folie. Ce n’est pas un appel à l’imprudence. Ce n’est pas un appel à ne pas penser du tout à l’avenir. Mais c’est la différence entre la prévoyance légitime et l’inquiétude paralysante. C’est la différence entre considérer l’avenir et être dominé par l’angoisse. Beaucoup de personnes sont actuellement dominées par leurs peurs liées à l’avenir. Leur état d’esprit, leur attitude est dominée par leurs peurs. Cela ne devrait pas être le cas. Vous pourriez vous demander : comment puis-je arrêter de m’inquiéter ? Eh bien, ce n’est pas nécessairement un processus simple. Humainement, c’est impossible. Mais voici un excellent conseil de l’apôtre Paul. Il dit à Timothée dans 2 Timothée 1.7 : « Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de crainte, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. »

Paul dit à Timothée de persévérer dans son appel, malgré la souffrance que cela entraînera presque certainement. Il lui dit de faire quelque chose qui rend son avenir inconnu et inquiétant. Cela s’explique si vous lisez les deux versets suivants, les versets 8 et 9.

Timothée peut-il gérer la peur de l’avenir ? La première étape consiste-t-elle à se concentrer sur soi-même ? Non ! Concentrez-vous plutôt sur l’esprit de Dieu !

Ne vous concentrez pas sur vous ou sur votre situation. Ne pensez pas à vos insuffisances. Ayez confiance en SES capacités. L’esprit de Dieu donne la force, l’amour et un esprit tranquille. Le Saint-Esprit donne la force parce que nous sommes faibles. C’est pourquoi nous avons peur. Les forces à l’œuvre dans ce monde nous dépassent largement. Nous ne pouvons pas influencer ce qui va se passer. Nous avons peur parce que nous sommes confrontés à notre propre faiblesse. Mais faites confiance à l’esprit de Dieu parce qu’il est tout puissant – tandis que nous sommes impuissants. Il nous donne l’amour et la force. Nous sommes repliés sur nous-mêmes et nous sommes intéressés par nous-mêmes. Lorsque nous sommes repliés sur nous-mêmes, nous avons peur parce que nous nous concentrons sur nous-mêmes. Pensez à la situation de Timothée. Il peut très bien s’inquiéter des conséquences de la prédication de la vérité. A l’époque de l’Empire Romain, il aurait pu se demander : « Et moi ? »

Mais bien sûr, l’amour tourne nos préoccupations vers les autres plutôt que vers nous-mêmes. C’est pourquoi il a dû se dire : bien, j’irai parce que : « et eux ? »

Et eux ? Timothée n’est pas intéressé par lui-même. Il s’intéresse aux autres.

Ne pense pas trop à toi, car cela favorise la peur. Pense plutôt à l’amour que Dieu a pour toi et laisse-toi remplir d’un amour pour les autres. C’est pourquoi Dieu nous a donné un esprit d’amour.

Enfin, et c’est très important, Dieu veut nous donner un esprit sain, un esprit tranquille. La peur nous fait paniquer et perdre la tête. C’est ce qui se passe en ce moment. Je me souviens avoir écouté l’interview d’un vétéran de la seconde guerre mondiale. Il parlait de l’assaut des plages en Normandie. L’intervieweur lui a demandé : « Avez-vous eu peur ? » Et il a répondu : « Bien sûr, tout le monde a peur à un moment donné. C’est juste que certaines personnes, lorsqu’elles ont peur, sont encore capables de réfléchir. Et j’ai eu la chance de pouvoir continuer à penser, même si j’avais peur. » Nous avons la promesse d’un esprit paisible, même lorsque nous sommes confrontés à des choses effrayantes. Nous manquons de foi. Et pourtant, il y a la promesse d’un esprit tranquille si nous arrêtons de nous concentrer sur nous-mêmes.

Nous devons nous concentrer sur LUI. Cela me rappelle ce que Jésus a dit dans Matthieu 10 : Même lorsque vous serez persécutés, il vous sera donné de savoir quoi dire ! Voici donc la question : Comment allez-vous prendre les bonnes décisions dans ce « meilleur des mondes » ?[1]  Eh bien, ne le faites pas sur la base de la peur. Ce serait une erreur. L’esprit de Dieu vous a donné un esprit paisible. Nous en avons besoin. Il a également donné une paix intérieure à Daniel (voir Daniel chapitres 1 et 6). La décision que Daniel a prise était ferme. Il l’a mise en pratique. Il est resté calme.

Dieu fera de même pour nous ! Celui qui demande la sagesse la recevra, dit Jacques. Alors, cessez d’avoir peur ! J’ai envie de dire aux chrétiens : Relevez-vous et dites-vous que vous faites fausse route si vous avez peur. Ne regardez pas votre situation ! Cela entraînera toujours la peur. Mais regardez à Dieu qui est fidèle. Rappelez-vous qu’il souhaite vous donner un esprit paisible. L’esprit de Dieu est force, il est amour et il est paix intérieure. Le Saint-Esprit vous donnera un esprit tranquille. Vous avez ce dont vous avez besoin pour faire face à l’incertitude !

La situation actuelle est hors de notre contrôle. Elle nous dépasse. Elle est mondiale. Ce sont des forces qui échappent à tout contrôle. Mais Dieu soit loué ! Nous n’avons pas reçu un esprit de peur. Louanges à Dieu ! Il dit : « Ne craignez pas. Je serai avec vous ! » Nous pouvons lui faire confiance.

Merci beaucoup d’avoir regardé cette vidéo. Si vous avez aimé ce que vous avez vu, n’oubliez pas d’appuyer sur le bouton « J’aime ». Si vous voulez ne jamais manquer une autre vidéo, abonnez-vous.

[1] Il s’agit d’une référence au livre « Le meilleur des mondes », d’Aldous Huxley (un classique).

Pour aller plus loin :

Demeurer ferme dans ses convictions – par la grâce de Dieu

Certainty in an uncertain world (Mark Finley)


Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Suis-je (encore) charnel ou (déjà) un homme spirituel ?

Pour accompagner le guide d’étude de la bible (voir l’étude du 18 janvier 2022)

Au début de ma vie chrétienne, je suis charnel (Romains 7.14b) – je n’ai pas encore permis à Jésus de me racheter (« vendu au péché », Romains 7.14b). Par la suite, je peux permettre à Dieu d’écrire sa loi dans mon coeur (Hébreux 8.10). Quel sera le résultat ? – Je deviens un homme spirituel.

Pourquoi est-ce que la loi de Dieu dans mon coeur va t-elle me transformer ? – Parce que la loi de Dieu est spirituelle : « Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle. » (Romains 7.14a). »

Une prière à dire (tous les matins) : « Eternel, re-programme-moi. Ecris-ta loi dans mon coeur. Tu l’as promis dans Hébreux 8.10. Merci de le faire dans ma vie. Amen. »

Pour aller plus loin :

Le chrétien en cheminement – Le sens de Romains 7

Les trois sortes d’hommes selon la Bible

Chrétien charnel ou chrétien spirituel ?

Comment prier ?

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Demeurer ferme dans ses convictions – par la grâce de Dieu

Le 30 septembre 2021, le guide d’étude de la bible a posé la question suivante : « Comment peut-on apprendre à faire davantage confiance à Dieu ? » Les diapos ci-dessous et cet article tentent de répondre à cette question :



Aussi : Jésus, la crise à venir, et notre relation avec les autorités civiles (voir tout en bas)

Aussi : Comprendre son temps – se préparer pour la crise à l’horizon

« Car une nation s’élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume; et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. » – Matthieu 24.7 (Ostervald)

https://www.glowonline.org/internation_tracts/assurance-dans-un-monde-a-la-derive

Matthieu 24 parle de tremblements de terre, de séismes. Pourquoi Dieu permet-il des catastrophes naturelles ? Selon Ésaïe 24.1-5, c’est pour réveiller les hommes, pour leur permettre une prise de conscience : « Voici, l’Eternel dévaste le pays et le rend désert (*), Il en bouleverse la face et en disperse les habitants. Et il en est du sacrificateur comme du peuple, Du maître comme du serviteur, De la maîtresse comme de la servante, Du vendeur comme de l’acheteur, Du prêteur comme de l’emprunteur, Du créancier comme du débiteur. Le pays est dévasté, livré au pillage; Car l’Eternel l’a décrété. Le pays est triste, épuisé; Les habitants sont abattus, languissants; Les chefs du peuple sont sans force (**). Le pays était profané par ses habitants; Car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l’alliance éternelle. »

(*) par les incendies, par les inondations, par les ouragans

(**) Ils sont dans l’incapacité de faire quoi que ce soit pour éviter la destruction.

Dieu dit clairement que cela arrive parce que les hommes « transgressent sa loi et violent ses ordonnances. »

Or, des dirigeants diront tout le contraire. Ils diront que cela arrive parce que les hommes transgressent une loi humaine. Ils diront qu’il faudra revenir à l’observation du dimanche.

« Des hommes occupant des postes de responsabilité non seulement ignoreront et mépriseront le sabbat, mais, du haut du pupitre sacré, ils exhorteront le peuple à observer le premier jour de la semaine, plaidant la tradition et la coutume en faveur de cette institution créée par l’homme. Ils invoqueront les calamités sur terre et sur mer – les tempêtes de vent, les inondations, les tremblements de terre, les destructions par le feu – comme des jugements indiquant le mécontentement de Dieu parce que le dimanche n’est pas observé de façon sacrée. Ces calamités s’accroîtront de plus en plus, un désastre suivra de près un autre, et ceux qui annulent la loi de Dieu désigneront le petit nombre de ceux qui observent le sabbat du quatrième commandement comme ceux qui attirent la colère sur la terre. Ce mensonge est un stratagème de Satan pour piéger les imprudents. » – Signs of the Times, 17 Janvier 1884

Nous lisons la suite des évènements en Apocalypse 16. 13-15 :

« Je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant. Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! »

Ci-dessus, le verset 14 parle d’un combat. Faut-il avoir peur de ce conflit ? Non (à condition d’être du coté du Dieu créateur). Voici la promesse qu’il nous a donnée :

« Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chars, et un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras point; car l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait monter du pays d’Égypte, est avec toi. A l’approche du combat, le sacrificateur s’avancera et parlera au peuple. Il leur dira: Écoute, Israël! Vous allez aujourd’hui livrer bataille à vos ennemis. Que votre cœur ne se trouble point; soyez sans crainte, ne vous effrayez pas, ne vous épouvantez pas devant eux. Car l’Éternel, votre Dieu, marche avec vous, pour combattre vos ennemis, pour vous sauver. » – Deutéronome 20.1-4

Pour aller plus loin :

Préparation pour la crise finale

Prépare-toi pour la crise finale – pasteur Stephen Bohr

Vidéo : Avec Dieu à travers le feu – L’exemple de ceux qui nous ont précédé

La planète est entrée dans l’ère des « mégafeux » – Journal ‘Le Monde’

(in English): The Tomorrow War – Pastor John Lomacang


Jésus, la crise à venir, et notre relation avec les autorités civiles (par le pasteur Mark Finley)

« Notre atelier aura trois objectifs – ce que j’appelle ‘les trois D’, » a déclaré Mark Finley, évangéliste international et assistant du président de la Conférence Générale, alors qu’il débutait son séminaire le 5 août 2021, lors de la rencontre internationale ASi à Orlando, aux États-Unis.

Les trois « D » sont (en anglais), « d’abord, approfondir notre expérience spirituelle ; puis discerner ce qui vient; et enfin, découvrir le rôle légitime du gouvernement dans la société, » a dit Mark Finley. Pour lui, le premier objectif — approfondir notre expérience spirituelle — est essentiel. « Vous pouvez connaître des choses au sujet de l’avenir, mais la connaissance des événements futurs ne suffit pas si vous n’avez pas de relation avec Jésus, a-t-il souligné. – Pour lire la suite, cliquer ici.

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire

Comment protéger notre esprit de la pornographie ? (par Ted Wilson)

Ted Wilson (TW) : Aujourd’hui, nous souhaitons aborder avec vous un sujet très sérieux et délicat. Je suis ravi que ma femme Nancy soit ici avec nous, alors que nous abordons ensemble ce sujet important. – Afin de lire la suite, cliquer ici.

Publié dans Lire une prédication | Laisser un commentaire