Mon passé e(s)t le veau d’or

Le veau d’or – ce que cela pourrait signifier pour nous

Tout d’abord, le veau d’or d’Exode 32 est certainement un symbole pour les faux dieux (A savoir : En Egypte, on adorait entre autre la vache / le taureau / le veau.) Quels sont les faux dieux dans les sociétés occidentales ? N’est-ce pas tout ce qui attire plus d’attention que le Dieu créateur, par ex. le succès ou les biens (tel qu’un sac à main pour certaines ou la voiture pour d’autres).

Mais y aurait-il une autre application en ce qui concerne le veau d’or ?

En se tournant vers les dieux de leur passé, les Israélites se sont tournés vers leur passé tout court, et surtout vers un passé où ils connaissaient à peine le Dieu créateur. Il est facile à comprendre qu’ils avaient le mal du pays. Peut-être que l’on pourrait dire que l’adoration de la vache était une manière pour eux d’exprimer leur nostalgie. Mais ce qui a fortement déçu Dieu, c’est qu’en se laissant envahir par la nostalgie, par le désir de revenir en arrière, les Israélites ont regretté leur passé, et plus particulièrement ils ont regretté leurs anciens (faux) dieux. Ici, il y a même une certaine parallèle avec la nostalgie de la femme de Lot…

Et de nos jours, quelle est l’application de ce passage biblique pour les chrétiens ? Bien évidemment, comme déjà évoqué, il s’agit de faire en sorte que (la relation avec) Dieu ait la première place sur notre liste des priorités. Mais dans un sens plus large, pourrait on dire que Dieu ne souhaite pas que nous soyons (trop) fixé sur notre passé ? Est-ce qu’il s’agit de comprendre qu’en tant que chrétiens, nous devons être focalisé sur l’avenir ? Peut-être que c’est bien pour cela que Paul disait (Philippiens 3.13 et 14) : « … Je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. »

« Oubliant ce qui est en arrière » = Par la grâce de Dieu, je prends la décision d’oublier mon passé (surtout s’il était malheureux et négatif). N’est-ce pas ceci, la conversion : Couper tous les liens avec son ancienne vie, avec sa vie qui était dépourvue de la présence de Dieu.

Et au même chapitre, verset 15, nous lisons : « Nous qui sommes des chrétiens adultes, nous devons penser de cette façon. » (Parole de Vie)

Ne permettons pas que notre passé soit un frein sur notre chemin, surtout en ce qui concerne le cheminement spirituel. – A. Becker

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas de laisser votre commentaire ci-dessous !

A propos A. Becker

Lire, écouter et regarder des encouragements selon la bible (par ex. des prédications adventistes) - pour grandir dans la foi !
Cet article, publié dans Lire une prédication, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.