Le pasteur et la mobilisation laïque

Pour imprimer cet article, cliquer sur le bouton tout en bas.

Le pasteur et la mobilisation laïque

Melchor Ferreyra

 

Celui qui accepte l’appel au ministère doit savoir que sa tâche fondamentale est d’instruire, former, motiver, équiper et conduire les membres d’église à l’expérience merveilleuse de partager avec les autres le message du salut.

 

Dans l’Épître aux Éphésiens, l’apôtre Paul déclare que le but de la vocation pastorale est « l’édification du corps du Christ » (Éphésiens 4.12). Ainsi, instruire et former les membres pour l’accomplissement de leur mission est une des tâches les plus importantes du pasteur adventiste. S’il ne l’accomplit pas, il n’accomplit pas son ministère. Dans les déclarations suivantes d’Ellen G. White, elle souligne également le rôle que joue le pasteur en tant qu’instructeur de son troupeau : « Nos pasteurs doivent passer plus de temps à enseigner qu’à prêcher. Il faut qu’ils apprennent aux membres à communiquer à d’autres les connaissances qu’ils ont reçues (1). »

« Ce n’est pas la volonté du Seigneur que les prédicateurs fassent la plus grande partie du travail (2). »

« Lorsqu’il travaille là où il y a déjà des fidèles, le prédicateur devrait commencer non par chercher à convertir tous les incroyants, mais par entraîner les membres d’église à coopérer convenablement à ses efforts (3). »

 

Travailler en faveur des âmes

Celui qui accepte l’appel au ministère doit savoir que sa tâche fondamentale est d’instruire, former, motiver, équiper et conduire les membres d’église à l’expérience merveilleuse de partager avec les autres le message du salut. Utilisant les précédentes déclarations, je souhaite montrer quelques principes que les pasteurs doivent suivre dans la tâche qui consiste en la mobilisation de l’église pour l’action.

 

Peu importe l’activité que nous réalisions dans l’église, elle ne doit pas être centrée sur le pasteur, mais sur les membres. La fonction du pasteur est de former les membres à l’action et non de faire leur travail. Un pasteur réussit quand il encourage la majorité des membres à partager l’Évangile avec les autres.

 

Ne dites pas quoi faire aux croyants car cela est facile, mais dites leur comment le faire. Cela demande de la créativité, ainsi que du dévouement et du temps.

 

Anticipez. N’attendez pas que les choses se passent. Si vous ne prenez pas l’initiative, personne ne le fera. Allez au-devant de votre congrégation, appelez, organisez, encouragez, supervisez, puis célébrez les victoires que Dieu vous a données au moyen de l’œuvre réalisée à travers les membres.

 

N’attendez pas que les gens viennent à votre église, conduisez votre église là où se trouvent les personnes. C’est ainsi que l’on mène l’œuvre d’évangélisation : en nous mobilisant, en secouant l’église et en la poussant à l’action. Faites un plan pour qu’elle ait un contact permanent avec la communauté. Cela vous prendra du temps, mais ne vous découragez pas. Souvenez vous qu’une église mûre et bien formée donnera plus et de meilleurs résultats.

 

Établissez une école permanente de formation dans votre église. Tout sera différent si vous l’éduquez. Dans le cas contraire, l’œuvre de Dieu devra en payer le prix. Ainsi, avec votre école pour base, établissez un plan d’action pouvant changer la vision de l’évangélisation de votre église. Que votre mission soit votre guide. Élaborez une stratégie à suivre, fondez vos procédures sur les valeurs bibliques, dressez une feuille de route qui prenne les membres d’église par la main vers l’action missionnaire. Imaginez ce qui se passera quand le pasteur deviendra l’instructeur et le formateur, et quand les membres exploiteront leurs fonctions ministérielles, en harmonie avec leurs dons et talents. Il y aura deux résultats :

1 : une croissance numérique de l’église et

2 : une maturité spirituelle des membres.

Russel Burrill a écrit : « De nombreux pasteurs échouent en ignorant, ou en essayant de faire que tous les membres d’église s’appliquent activement dans les divers départements de l’œuvre de l’Église. Si les pasteurs consacraient plus de temps à faire en sorte que leur troupeau s’occupe activement de l’œuvre et les maintiennent ainsi occupée, ils obtiendraient un meilleur bénéfice, auraient plus de temps pour étudier et effectuer des visites pastorales, et éviteraient aussi des nombreuses causes d’irritation. » (4)

 

Diriger est aussi instruire

Un nouveau jour se lèvera pour le pasteur qui consacre du temps à la formation de son église, remplit sa responsabilité et qui a une vision claire de ce qu’il fera pour son troupeau. La plupart des pasteurs victorieux que je connais sont ceux qui ont entrepris la tâche d’instruire les dirigeants de l’église. Le pasteur ne doit pas se distraire sur des questions triviales qui dévient leur attention de ce qui est réellement important. Ne vous laissez pas distraire. Prenez soin de votre troupeau. Tenez fermement la charrue et ne déviez ni à droite, ni à gauche de la tâche d’éduquer l’église. Les résultats seront extraordinaires. Tous voudront que vous fassiez quelque chose pour eux. Mais rappelez-vous que vous êtes engagé auprès de votre église et que, pour cette raison, vous rendrez des comptes au Seigneur. Soyez courtois et ferme quand on essayera de vous distraire de la tâche pastorale. Visitez vos membres. Aimez-les, consacrez-leur du temps, éduquez-les dans la grande œuvre de partager l’Évangile avec d’autres. Ne négociez pas le temps que le Seigneur a imparti aux brebis qui vous sont confiées.

 

Références

1 : Ellen G. White, Témoignages pour l’Église, chap. 10, vol. 3, p. 94.

2 : Ibid., Instructions pour un service chrétien, chap. 7, p. 85.

3 : Ibid., Le Ministère évangélique, chap. 6, p. 191.

4 : Russell Burrill, Révolution dans l’Église, p. 86

 

Source : Ministère Adventiste / L’Ancien, p. 28 et 29

 

See also :

The Purpose of Churches
« Upon all who believe, God has placed the burden of raising up churches,
for the express purpose of educating men and women to use their entrusted
capabilities for the benefit of the world, employing the means He has lent for
His glory. He has made human beings His stewards. Gladly and generously they
are to use the means in their possession for the advancement of righteousness
and truth. They are to employ His entrusted talents in building up His work and
enlarging His kingdom. » – Ellen White, Medical Ministry, p. 315

 

 

A propos A. Becker

Lire, écouter et regarder des encouragements selon la bible (par ex. des prédications adventistes) - pour grandir dans la foi !
Cet article, publié dans Lire une prédication, Prédication adventiste, Préparer une prédication, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le pasteur et la mobilisation laïque

  1. Rholf dit :

    Voici une prédication d un pasteur Johnson Razafimamonjy fédération France Nord pour motiver son église à aller de l’avant, nous avons si souvent des murs devant nous…
    Accrochez vos ceintures…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.