Les conflits dans l’église

Les conflits dans l'égliseLes conflits dans l’église – À la recherche d’un consensus

Chaque fois qu’un groupe de personnes se rassemble, le potentiel de conflit surgit, invariablement – même parmi les chrétiens. Dès le début de l’Église chrétienne, et même auparavant, il y a eu des conflits parmi les croyants.

En tant qu’adventistes fidèles, comment devrions-nous gérer les conflits, particulièrement ceux qui surgissent dans l’Église ?

Le livre des Actes donne des exemples frappants à cet égard et constitue un fondement biblique solide pour régler au moins trois types de conflit au sein de l’Église. Ces histoires nous font découvrir des croyants qui se disputent au sujet de besoins physiques, de questions théologiques, et sur un plan personnel. Les moyens créatifs et pieux utilisés pour régler ces conflits constituent des modèles valables que l’Église d’aujourd’hui a tout intérêt à suivre.

1) Résolution de conflit pratique

Après la Pentecôte, les apôtres se chargèrent des finances de l’Église et de la distribution aux croyants (voir Ac 4.34,35). Cependant, les défis logistiques et pratiques augmentaient au rythme de la croissance de l’Église. « En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour. » (Ac 6.1) Se rendant compte qu’ils ne pouvaient porter plus longtemps l’ensemble des responsabilités d’une Église en plein essor, les apôtres reconnurent qu’il était temps de déléguer certaines de leurs tâches à d’autres, afin de pouvoir s’appliquer à la prédication de l’Évangile.

Les apôtres invitèrent les mécontents à choisir « sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi » (v. 3). Tous se montrèrent satisfaits de cette suggestion. Ils nommèrent sept hommes pour remplir ce rôle important. Les apôtres prièrent et « leur imposèrent les mains » (v. 6). C’est ainsi qu’ils consacrèrent les premiers diacres de l’Église chrétienne.

Grâce à la prière et à la direction du Saint-Esprit, le conflit fut résolu. « La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. » (v.7)

2) Résolution de conflit théologique

Antioche, une ville située à plus de 480 kilomètres au nord de Jérusalem, jouissait d’une grande église en plein essor. Cette ville, troisième en importance après Rome et Alexandrie, était un centre d’activité missionnaire. L’effectif de l’Église se composait de nombreuses classes de gens, tant Juifs que Gentils.

Certains Juifs convertis craignaient que les païens convertis n’introduisent certaines de leurs pratiques indésirables dans l’Église chrétienne. Pour la protéger et pour conserver leur caractère juif distinctif, ils insistèrent pour que … (lire la suite ici – Adventist World, Juin 2012, p. 8)

Pour aller plus loin :

Vivre l’unité dans l’église

A propos A. Becker

Lire, écouter et regarder des encouragements selon la bible (par ex. des prédications adventistes) - pour grandir dans la foi !
Cet article, publié dans Lire une prédication, Prédication adventiste, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.