Le ministère des anges

Aussi : Qui est « Micaël » dans la bible ?

« L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, et les garantit. » – Psaume 34.8 (Ostervald)

« Car il donnera charge de toi à ses anges, afin qu’ils te gardent dans toutes tes voies. »Psaume 91.11 (Ostervald)

anges

Genèse 28.10-22

« Comme, je parlais encore dans ma prière, alors cet homme, Gabriel, que j’avais vu en vision auparavant, volant promptement, me toucha, environ le temps de l’oblation du soir. Et il m’instruisit, me parla, et me dit: Daniel, je suis sorti maintenant, afin de t’apprendre une chose digne d’être entendue. » – Daniel 9.21+22 (Ostervald)

« Les anges sont étonnés lorsqu’ils voient la transformation de caractère qui se produit dans ceux qui s’abandonnent à Dieu. Par conséquent, ils sont émerveillés et expriment leur joie par des chants, louant Dieu et l’Agneau. » Ellen White, Testimony Treasures, vol. 2, Page 355 (notre traduction)

Selon les versets ci-dessus, les anges ont plusieurs fonctions, par ex.: 1) Ils nous protègent. 2) Les anges nous font connaître la volonté divine. 3) Dieu peut même envoyer un ange pour répondre à une prière (voir Daniel 9.21). Voici un article quant au sujet des anges (Revue Adventiste, juin 2006) : Le ministère des anges

Ceci dit, tout le monde ne sera pas d’accord avec la phrase suivante dans l’article ci-dessus (Revue Adventiste, juin 2006) : « Mikaël est un ange en chef au-dessus de tous les anges…. » Même si Mikaël est appelé archange (« archange » signifie « au-dessus des anges »), il n’est pas un ange. Mikaël est le nom angélique de Jésus (les anges sont des créatures, Jésus n’est pas une créature). Voici plusieurs versets qui nous font comprendre cette réalité :

« Alors il y eut un combat dans le ciel. Micaël et ses anges combattaient contre le dragon; et le dragon combattait contre eux avec ses anges. »Apocalypse 12.17 (Ostervald)

Le dragon est le diable. Or, qui est l’ennemi du diable ? – C’est bien Jésus ! Par conséquent, ce verset nous parle d’un combat entre le diable et Jésus. Ainsi, nous pouvons dire que « Micaël et ses anges » égale « Jésus et ses anges » (les anges qui sont du coté de Jésus).

« En ce temps-là, Micaël, ce grand chef qui tient ferme pour les enfants de ton peuple, s’élèvera,… »Daniel 12.1 (Ostervald) ; A noter : La King James anglaise traduit : « Micaël, le grand prince… »

Daniel 8.25 parle du « Prince des princes » et Daniel 9.25 parle du « Messie le prince » (King James) » – sachant que « Christ » égale « Messie ».

« Car l’enfant nous est né, le Fils nous a été donné, et l’empire a été posé sur son épaule, et on appellera son nom, l’Admirable, le Conseiller, le Dieu fort, le Puissant, le Père de l’éternité, le Prince de la paix. »Esaïe 9.5 (Ostervald)

Qui est ce prince de la paix ? Il s’agit de Jésus.

Si « prince » (de la paix) = Jésus…

…est ailleurs, « prince » = « Micaël »… nous pouvons dire que…

…« Jésus » = « Micaël ».

Autrement dit : « Micaël » est un des noms de Jésus.

Encore quatre versets pour bien cimenter cette idée :

« Je te déclarerai ce qui est écrit dans l’Ecriture de vérité; cependant il n’y a personne qui m’assiste dans ces choses, sinon Micaël votre chef. »Daniel 10.21 (Ostervald) A noter : La King James anglaise traduit : « Micaël votre prince… »

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez fait mourir, le pendant au bois. C’est lui que Dieu a élevé à sa droite, pour être le Prince et le Sauveur, afin de donner à Israël la repentance et la rémission des péchés. »Actes 5.30+31 (Ostervald)

« Toutefois, Michel l’archange, lorsqu’il contestait avec le diable touchant le corps de Moïse, n’osa pas prononcer contre lui une sentence de malédiction; mais il dit seulement: Que le Seigneur te reprenne. »Jude 1.9 (Ostervald) A noter : Qui pourrait contester le corps de Moïse (voulant ressusciter Moïse) si ce n’est pas Jésus, le Créateur et Rédempteur ? Seulement Jésus peut prétendre au corps de Moïse (étant le Créateur de tout homme et le Sauveur de ceux qui l’ont accepté).

« Et par Jésus-Christ, qui est le fidèle témoin, le premier-né d’entre les morts, et le Prince des rois de la terre. »Apocalypse 1.5 (Ostervald)

English language material:

« Angels are amazed that men regard so lightly and indifferently the vital truths which mean so much to the sinner, and continue willing subjects under the captivity of Satan and sin, when so much has been endured in the divine person of the Son of God. O that we may cultivate habits of contemplation of the self-denial and self-sacrifice of the life of Christ, until we shall have a deep sense of the aggravating character of sin, and hate it as the vile thing it is. » – Ellen White, Selected Messages Book 1, p. 106

 

 

A propos A. Becker

Lire, écouter et regarder des encouragements selon la bible (par ex. des prédications adventistes) - pour grandir dans la foi !
Cet article, publié dans Réflexion (de la lecture), est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le ministère des anges

  1. Johnny Michelet dit :

    Est-ce qu’un ange déchu peut revenir au salut

    • A. Becker dit :

      Très bonne question ! Voici la réponse que nous pouvons trouver dans la bible (Matthieu 18.14) :
      « De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits. »
      Si Dieu aime les hommes (ses créatures), il doit aussi aimer les anges (ses créatures).
      La bible nous dit que Dieu est juste – s’il offre le salut aux hommes, il doit aussi l’offrir aux anges déchus.
      La question est : Auront-ils l’humilité de demander le pardon, d’accepter le salut ?
      Donc, tout dépend des anges déchus…

      • Christian dit :

        La question à mon sens serait: ont ils dit un non complet et irréversible au Saint-Esprit de Dieu car dans ce cas ils se mettent eux-mêmes hors du pardon de Dieu car nous savons que le blasphème contre le Saint-Esprit ne sera pas pardonné, parce que ça implique « le » signe de non-respect envers la part de la Trinité qui passe tout son temps à nous convaincre de sauver nos vies en nous accrochant à Dieu et aussi parce que faire cela signifie se couper spirituellement de Dieu, c’est à dire,de Celui qui nous a donné la vie, ça veut dire qu’on dégage le souffle de vie que Dieu nous donne de son influence de son but premier: aller dans le sens de notre Créateur et qu’on l’emploie pour le pourrissement et l’inversion totale par rapport à son but premier en commençant par s’auto-couper du Saint-Esprit; la question est donc: est-il possible d’être pardonné dans de telles conditions? surtout sachant que sans l’acceptation de l’influence du Saint-Esprit sans Lui faire de rejet total est une condition sinéquanone pour pouvoir avoir une chance éventuelle d’être sauvé?

      • A. Becker dit :

        Merci pour votre contribution. Je suis d’accord avec vous : Dieu ne pourra pas me sauver si je rejette le Saint-Esprit, si je ne permets pas au Saint-Esprit de me remplir à 100% (voir aussi la parabole des 10 vierges, Matthieu 25 : cinq vierges n’était rempli du Saint-Esprit qu’à 50%).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.