Les adventistes et le 22 octobre

Ou : 1844 – pourquoi déjà cette date ?

Ou : 1844 – fin des 2300 soirs et matins

Ou : Pour connaître son identité, mieux vaut connaître son passé (par ex. tout ce qui concerne l’année 1844)

Ou : L’identité adventiste

« Et il me dit: Jusqu’à deux mille et trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. » – Daniel 8.14

« Deux mille trois cents soirs et matins…” Cette déclaration (est) la base et la colonne centrale de la foi adventiste. » – Ellen White, Tragédie des siècles, début du ch. 23

Les premiers adventistes attendaient le retour de Jésus pour le 22 octobre 1844. Que s’est-il passé à l’époque ? C’est le film suivant (film produit par l’église) qui répond à cette question : Dites-le au monde ! Vous pouvez le diffuser dans votre église – pour ceci, veuillez suivre les instructions sur le site dédié

« William Miller avait fixé la date du retour du Christ (…) au 22 octobre 1844. Toujours lucide et prudent, Miller s’opposa au fanatisme que provoquait l’enthousiasme de certains. Le 22 octobre, près de cent mille personnes attendirent avec foi l’évènement. Un historien, John B. Mc Master, estima que près d’un million de personnes sur les dix-sept que comportaient les Etats-Unis, accordèrent leur faveur au mouvement, dont pas loin d’un millier de pasteurs. Mais le 22 octobre, ce fut la GRANDE déception. Le Christ attendu avec tant de foi, ne revint pas. Le 10 novembre 1844, par une déclaration officielle faite à Boston, les responsables reconnurent leur erreur quant à l’interprétation de l’évènement, sans remettre en cause la chronologie. » source

tellD’ailleurs, quel est le grand parallèle entre la première église (celle des apôtres) et la dernière église (celle de la fin des temps) ? Ils attendaient le roi ! – Les disciples attendaient que Jésus se fasse proclamer roi (sur terre) – et ils furent tellement déçu lorsqu’ils virent Jésus sur la croix… En ce qui concerne les millérites / les adventistes : Eux aussi, ils attendaient le roi (pour qu’il vienne les chercher). Et grand miracle : Chacun des deux mouvements a survécu une grande déception. Pour moi, le fait que les deux aient survécu une déception énorme, c’est un signe que Dieu leur a donné du courage, que Dieu était avec eux. Normalement, après une grande déception, on abandonne.

Apocalypse 10:8-10 – Que devait faire Jean avec le petit livre? Quel serait le goût de ce livre dans sa bouche et de quelle manière son estomac l’apprécierait-il?

    1. Prend-le et _________le.
    2. Il fut dans ma bouche _________comme _________
    3. Mes entrailles furent _________

NOTE: Le petit livre d’Apocalypse 10 est le livre de Daniel. En ce qui concerne le mouvement du chapitre 10 cela signifie que ceux et celles qui y participent seront tellement passionnés et excités en découvrant les prophéties de Daniel descellées qu’ils voudront le « manger ». Le fait de comprendre ces prophéties sera une expérience douce comme le miel. Leur excitation se transforme pourtant en une amère déception. Répétons-le : Cette grande déception était prédite par la prophétie. Autrement dit, elle était prévue par Dieu. Par conséquent, personne ne devrait être étonné que les premiers adventistes sont passés par un choc, par une énorme déception.

En ce qui concerne le calcul de Miller, même ceux qui n’étaient pas d’accord avec son interprétation ont dû admettre que le calcul était correct. Voici ce qu’a écrit le Dr Georges Bush, professeur d’hébreu et de langues orientales à l’Université de New York, … … dans une lettre adressée à M. Miller, et publiée dans l’Advent Herald and Signs of the Times Reporter, Boston, les 6 et 13 mars 1844. Ce savant faisait des déclarations importantes :

« On ne saurait douter, selon moi, que vous et vos amis n’ayez mis beaucoup de soin dans l’étude de la chronologie prophétique, et que vous ne vous soyez épargnés aucune peine pour déterminer avec précision le point de départ et la fin de ses grandes périodes. Si ces prophéties ont été insérées dans les saints livres par le Saint-Esprit, c’est sans doute dans l’intention qu’elles soient étudiées, et, probablement aussi, pour qu’elles finissent par être parfaitement comprises ; nul ne peut être accusé de légèreté ou de présomption pour avoir respectueusement tenté de le faire. … En donnant à un jour la valeur prophétique d’une année, je crois que vous êtes d’accord avec la plus saine exégèse ; en tout cas, vous êtes soutenus par de grands noms tels que Mede, Sir Isaac Newton, Kirby, Scott, Keith et une foule d’autres, qui sont arrivés, en somme, et depuis longtemps, aux mêmes conclusions que vous sur ce sujet. Tous s’accordent à reconnaître que les principales périodes de Daniel et de saint Jean se terminent à peu près en notre temps ; il serait donc peu logique de vous taxer d’hérésie pour avoir exposé les mêmes vues que ces éminents théologiens. … Vos conclusions, dans ce domaine, ne me semblent pas de nature à mettre en danger ni les intérêts de la vérité ni la vie chrétienne. … A mon avis, votre erreur est ailleurs que dans vos computations chronologiques…. »

— Tragédie des siècles, Ellen White, p. 769


Concernant le début des 2300 soirs et matins

Les faits historiques et chronologiques se rapportant aux prophéties des chapitres 8 et 9 de Daniel, y compris les preuves solides fixant l’année 457 avant J.-C. comme la date véritable marquant le point de départ de ces périodes, ont été clairement exposés par nombre d’interprètes. Signalons, parmi les théologiens catholiques, une étude de l’abbé Mémain : Les 70 Semaines de la Prophétie de Daniel. Et parmi les théologiens protestants : J.-A. Bost, qui écrit ce qui suit : “Esdras fut mis par Artaxerxès-Longuemain à la tête de la seconde colonie qui revint en Judée en 457. C’est à cette même année qu’on rattache d’ordinaire aussi le commencement des 70 semaines de Daniel 9 :24.” Louis Burnier, qui dit : “La date de la commission donnée à Esdras par Artaxerxès est une date importante, puisqu’il faut partir de là et non d’ailleurs … pour calculer les 70 semaines de Daniel.” — pour les références exactes voir : Tragédie des siècles, Ellen White, p. 766


1844 et moi

Depuis 1844, Jésus se trouve au Lieu très saint du sanctuaire. Comme dans le premier testament (l’ancien testament), ceci fait référence au jours du Grand Pardon. Ce jour-là, chacun devrait bannir le péché de sa vie. De même, nous vivons depuis 1844 au jours du Grand Pardon. Par conséquent, je suis invité de bannir le péché de ma vie…

« Si tu fais bien, ne sera-t-il pas reçu? Mais si tu ne fais pas bien, la peine du péché est à la porte. Or, ses désirs se rapportent à toi; et il sera sous ta puissance. » – Genèse 4.7 (Ostervald)

Selon ce verset, Dieu souhaite que, par sa grâce, je domine le péché, qu’il soit sous ma puissance.

« Nous savons que quiconque est né de Dieu, ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu, se conserve soi-même, et le malin ne le touche point. » – 1 Jean 5.18 (Ostervald)

Celui qui est né de nouveau est caché en Jésus. Par conséquent, le malin ne peut plus le toucher.

Une prière à faire tous les matins : « Eternel, protège moi ce jour du malin et du péché. Apprends-moi à rester caché en toi. »

Mais si je chute, ce n’est pas la fin : « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point; que si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, savoir, Jésus-Christ le juste. » – 1 Jean 2.1 (Ostervald)

Pour aller plus loin

English language material

With Jesus in the sanctuary (PPT)


Pourquoi la prophétie de Daniel 8.14, laquelle s’est accomplie en 1844,
est-elle importante pour tous les chrétiens ?

Afin de connaitre la réponse, lire la page 26 dans la revue suivante :  Adventist World – Février 2013

Concernant le livre de Daniel, voir aussi les liens suivants :

  1. Comprendre les livres de Daniel et l’Apocalypse
  2. Revue Adventiste, Octobre 1994, avec :
    Les règles d’interprétation de la bible
    Les règles d’interprétations de la bible (de William Miller, un des pères du  mouvement adventiste)

En anglais : Chercher « The Book of Daniel – Movie (Subtitle in spanish) » sur le site www.seventhdaytube.com.


L’histoire de l’Eglise adventiste du septième jour

« Nous n’avons rien à craindre de l’avenir, si ce n’est d’oublier les enseignements du Seigneur et la manière dont il nous a conduits dans le passé ». –  E. G. White, Life Sketches, p. 196

D’où l’importance de connaitre notre histoire ! Aussi, connaitre son histoire (spirituelle) permet d’avoir une identité (spirituelle).

L’extrait suivant est tiré du livre « Les adventistes du septième jour », édité chez Brepols en 1987. Avec les paragraphes suivants :

  1. INTRODUCTION
  2. WILLIAM MILLER
  3. LES MILLÉRITES
  4. 1844 ET LE MOUVEMENT ADVENTISTE
  5. NAISSANCE DE L’ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR
  6. ELLEN GOULD WHITE
  7. LES CRISES DE CROISSANCE
  8. DÉVELOPPEMENT DE L’ÉGLISE ADVENTISTE

Il s’agit des pages 10 à 27 de l’ouvrage ci-dessus. Pour les consulter, cliquer ici.

Pour aller plus loin

English language material

  1. Tell the world (the official website, you can also find the film on youtube)
  2. 1844: Right Date – Wrong Event (video)
  3. 1844 – is it biblical?
  4. After the Disappointment (video)
  5. 1844 made simple (free e-book)
  6. 1844 made simple (website)
  7. Thank God for the Great Disappointment (video / audio)
  8. God’s Prophetic Movement, Message,and Mission – Ted Wilson (video)
  9. Adventist Heritage & Mission (ebook)

 

Publicités

A propos A. Becker

Lire, écouter et regarder des encouragements selon la bible (par ex. des prédications adventistes) - pour grandir dans la foi !
Cet article, publié dans Réflexion (de la lecture), est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les adventistes et le 22 octobre

  1. Ping : L’identité adventiste | Prédications adventistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s